Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grosse opération anti-stupéfiants des gendarmes d'Ille-et-Vilaine

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Les gendarmes du Groupe Stupéfiants Départemental d'Ille-et-Vilaine ont procédé, le mardi 15 décembre, à plusieurs interpellations dans la région rennaise et dans l'Oise. Ils ont notamment découvert 31 kilos de résine de cannabis lors des perquisitions.

130 gendarmes d'Ille-et-Vilaine et de l'Oise ont été mobilisés sur cette opération
130 gendarmes d'Ille-et-Vilaine et de l'Oise ont été mobilisés sur cette opération © Radio France - Guillemette Franquet

L'enquête sur ce trafic de stupéfiants a débuté il y a quelques mois et les gendarmes sont passés à l'action mardi dernier, le 15 décembre. Ils étaient 106 en Ille-et-Vilaine, 24 dans l'Oise et ils ont interpellé simultanément dix personnes agées de 17 à 51 ans qui ont été placées en garde à vue. 

Des perquisitions fructueuses

Lors des perquisitions à Cesson Sévigné, Chantepie, Rennes, Bruz, Balazé et Chartres de Bretagne, les gendarmes ont saisi plus de 31 kilos de résine de cannabis, 519 litres de protoxyde d'azote autrement dit de gaz hilarant, mais aussi 10 000 euros en liquide et des armes de poing et d'épaule.

Une première condamnation ce vendredi

Un homme de 21 ans a été condamné  ce vendredi 18 décembre par le tribunal correctionnel à douze mois de prison dont quatre avec sursis. Quatre autres hommes ont été placés en détention provisoire en attendant leur procès. Ils ont demandé un délai pour préparer leur défense et seront donc jugés le 22 janvier prochain. Deux femmes seront convoquées ultérieurement devant la justice, une autre mineure fait l'objet d'une mesure alternative. Deux personnes ont par ailleurs été libérées sans poursuites.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess