Faits divers – Justice

Guebwiller : un obus découvert sur un chantier, les habitants évacués

Par Céline Rousseau et Olivia Cohen, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mercredi 24 août 2016 à 12:22

Une bombe américaine datant de la seconde guerre mondiale retrouvée ce matin à Guebwiller
Une bombe américaine datant de la seconde guerre mondiale retrouvée ce matin à Guebwiller © Radio France - Patrick Genthon

Un obus de la seconde guerre mondiale a été découvert en fin de matinée ce mercredi à Guebwiller. Les habitants ont été évacués dans un un rayon de 500 mètres. Les démineurs ont désamorcé l'engin dans l'après-midi, les Guebwillerois ont pu rentrer chez eux sans encombre.

Un obus a été découvert vers 11h ce mercredi matin à Guebwiller, sur le site de la nouvelle piscine. "L'obus mesure 1m15 et date de la seconde guerre mondiale." Il s'agit d'une bombe américaine pesant près de 250 kilogrammes.

Huit cents habitants du secteur (dans un périmètre de 500m) ont été évacués vers 13h30. Deux salles ont été mises à disposition : la salle 1860 de Guebwiller et la salle des fêtes d'Issenheim, toute proche. Les démineurs sont intervenus dans l'après-midi. La neutralisation de l'engin a été rapide : les Guebwillerois ont pu rentrer chez eux sans souci et dans la bonne humeur vers 15h30.

Un protocole de sécurité obligatoire

Didier Schahl, le chef du service de déminage, tient à rassurer la population, mais tout de même, il ne faut pas rogner sur la sécurité : "Cette procédure d'évacuation est nécessaire : il y a quand même 120 kilos d'explosifs à l'intérieur ! Cette munition avait été larguée pour un délestage et non une attaque certes, mais on ne connaît pas l'état interne du moteur, donc il ne faut pas mettre la vie des gens en danger sous prétexte d'aller vite !"

Le 12 juillet déjà, sur ce même chantier, une bombe avait été découverte. 500 personnes avaient dû être évacuées le lendemain matin pour permettre aux démineurs de neutraliser l'engin.

Fin du désamorçage prévu en milieu d'après-midi - Radio France
Fin du désamorçage prévu en milieu d'après-midi © Radio France - Patrick Genthon