Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Guéret : l'agent de la Carsat, relaxé dans l'affaire des injures racistes

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

L'agent de la Carsat de Guéret qui était poursuivi pour injures racistes a été relaxé. La décision est tombée mardi 16 avril. En août 2018, il avait proféré des insultes sur la messagerie vocale d'une jeune femme, alors qu'il pensait avoir raccroché.

Fatiha Martin avait porté plainte pour diffamation
Fatiha Martin avait porté plainte pour diffamation © Maxppp - Catherine Perrot

Guéret, France

Cette histoire a fait beaucoup de bruit. L'été dernier, un agent de la caisse de retraite Carsat de Guéret a laissé des injures racistes sur le répondeur d'une assurée. L'homme pensait avoir raccroché le combiné et il s'adressait à ses collègues. Il traitait notamment la famille de la jeune femme de "cassos" et de "Daesh Creusois". 

Fatiha Martin, la jeune victime de 28 ans a porté plainte pour diffamation. L'audience s'est tenue en mars à Guéret, mais la décision n'a été rendue que mardi 16 avril : l'agent a été relaxé

Incompréhension pour la jeune femme

"Je suis vraiment déçue", nous a confié Fatiha Martin, qui ne comprend pas cette décision du tribunal. "je suis très très énervée contre la justice, parce que si ce monsieur de la Carsat, qui est payé par l'Etat, peut tenir ce genre des propos comme ça, ou on va?". Pour Fatiha Martin, cela signifie que "la justice française autorise ce genre de propos".

Pour le moment la jeune femme n'a pas pu avoir une discussion avec son avocat pour comprendre les motivations des juges qui ont décidé cette relaxe. Elle hésite encore à faire appel.

A l'époque des faits, la Carsat de Guéret avait présenté ses excuses à la famille, et condamné les propos de l'agent. Depuis, elle l'a licencié. 

Choix de la station

France Bleu