Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Meurtre de Mamoudou Barry : le caractère raciste retenu par le parquet, une marche blanche organisée vendredi à Rouen

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Après l'agression mortelle de Mamoudou Barry vendredi 19 juillet à Canteleu, près de Rouen, un suspect a été interpellé ce lundi matin. Mais sont état psychiatrique a conduit à son hospitalisation et à la levée de sa garde à vue. Une marche blanche aura lieu vendredi à 15 heures à Rouen.

Mamoudou Barry a été mortellement agressé le vendredi 19 juillet 2019 à Canteleu.
Mamoudou Barry a été mortellement agressé le vendredi 19 juillet 2019 à Canteleu. - Thinking Africa

Canteleu, France

Mamoudou Barry, docteur et enseignant à l'Université de Rouen et âgé de 31 ans, a été mortellement agressé vendredi 19 juillet 2019 dans la soirée. Un suspect, Damien A.,  a été interpellé ce lundi matin a révélé LCI.  Selon nos informations, le suspect est né en 1990 en France et il a reconnu les faits devant les enquêteurs.

Ce lundi soir, le parquet de Rouen a ouvert une information judiciaire pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Et le procureur retient le facteur aggravant du caractère raciste de l'agression en évoquant "la circonstance que les faits ont été commis à raison de l'appartenance ou de la non-appartenance de la victime à une ethnie ou une nation". Une infraction qui fait encourir 20 ans de réclusion criminelle.

Un homme né en France, mais d'origine turque

Il présenterait des antécédents psychiatriques, et est connu pour plusieurs faits de violences, notamment sur sa conjointe. Selon une source policière, le suspect était sous curatelle renforcée. 

Il a été interpellé à 9h20 ce lundi matin à Sotteville-lès-Rouen. "Il a été arrêté dans un hôtel, où il était logé par l'association qui gère sa curatelle",affirme une source policière.

Plusieurs éléments ont contribué à l'identification du suspect

Plusieurs éléments ont permis son identification : d'abord la vidéo surveillance du réseau de transports en commun de la métropole rouennaise (l'agression s'est produite près d'un arrêt de bus). Ensuite, le suspect portait un maillot du club de football turc Galatasaray, ce qui a aidé à l'identifier.

Le suspect transféré en hôpital psychiatrique, sa garde à vue levée

A la mi-journée ce lundi, le suspect a été transféré de l'hôtel de police de Rouen jusqu'à l'hôpital psychiatrique du Rouvray pour y être examiné. Les médecins ont considéré que son état psychologique n'était pas compatible avec la garde à vue, qui est donc levée. Le suspect reste donc pour l'heure hospitalisé.

Des insultes racistes évoquées par les proches de la victime

Mamoudou Barry, Franco-Guinéen, a été pris à partie juste avant la finale de la Coupe d'Afrique des Nations entre l'Algérie et le Sénégal et un ami proche de la victime évoque des insultes racistes. Il affirme : "L'homme les a traités de sales noirs, il leur a dit : on va vous niquer ce soir. Il faisait allusion au match Sénégal-Algérie", comme l'a confirmé devant les enquêteurs l'épouse de Mamoudou Barry, qui se trouvait avec lui dans la voiture.

Un témoin du drame a également expliqué aux enquêteurs avoir vu le suspect "hurler tout seul contre des voitures avant l'altercation vendredi soir"

Le suspect aurait hurlé tout seul contre des voitures avant l'altercation

D'après nos informations, contrairement à ce qui a été dit dans un premier temps, le suspect n'a rien à voir avec l'Algérie : sa famille est originaire de Turquie

L'auteur présumé a été interpellé dans un hôtel de Sotteville-lès-Rouen - Visactu
L'auteur présumé a été interpellé dans un hôtel de Sotteville-lès-Rouen © Visactu

Une marche blanche vendredi à Rouen

Une marche blanche est organisée vendredi à Rouen, elle partira à 15 heures de l'université. La famille va se constituer partie civile, une cagnotte de solidarité sur Leetchi a été ouverte.

Le président guinéen a rendu hommage à la famille de Mamoudou Barry et a affirmé qu'il devait rapidement rencontrer l'ambassadeur de France en Guinée.