Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Haguenau : il écumait les commerces avec "l'attirail du parfait cambrioleur"

lundi 11 mars 2019 à 16:11 Par Olivier Vogel, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Les policiers de Haguenau (Bas-Rhin) ont mis fin samedi soir aux agissements d'un cambrioleur. Il est soupçonné d'être à l'origine d'une dizaine de vols par effraction dans des commerces de la ville. Il doit être jugé ce mardi en comparution immédiate à Strasbourg.

Le voleur a cambriolé une dizaine de commerces à Haguenau (illustration).
Le voleur a cambriolé une dizaine de commerces à Haguenau (illustration). © Maxppp - PHOTOPQR/LA MONTAGNE

Haguenau, France

L'homme âgé de 34 ans a été arrêté samedi soir alors qu'il se préparait manifestement à s'introduire par effraction dans un commerce de Haguenau (Bas-Rhin). Il était porteur de "l'attirail du parfait cambrioleur" pour reprendre l'expression des policiers qui n'ont pas souhaité détailler la nature de ses outils. 

Les enquêteurs étaient sur sa trace depuis deux semaines, une période durant laquelle l'homme, déjà connu pour des affaires de vol par effraction, est soupçonné d'avoir fracturé les portes d'une dizaine de commerces de Haguenau pour y dérober essentiellement de l'argent liquide. 

Il a reconnu partiellement les faits lors de sa garde à vue au commissariat de Haguenau ce week-end. Présenté ce lundi au parquet, il doit être jugé en comparution immédiate mardi par le tribunal correctionnel de Strasbourg.