Faits divers – Justice

Plaintes pour harcèlement à Lorraine Airport : la directrice de l'aéroport de Metz-Nancy écartée

Par Rachel Noel, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu vendredi 27 janvier 2017 à 19:26

L'aéroport lorrain situé entre Metz et Nancy
L'aéroport lorrain situé entre Metz et Nancy © Radio France - Rachel Noel

Le président de la Région, Philippe Richert, l'a annoncé vendredi 27 janvier en commission permanente à Strasbourg : la directrice de Lorraine Airport, Françoise Herment, quitte ses fonctions. Elle fait l'objet de plaintes pour harcèlement de la part de trois anciennes employées

L'éviction de la directrice, c'est l'aboutissement de longs mois de tensions au sein de l'aéroport de Metz-Nancy-Lorraine. En octobre dernier, trois anciennes employées portent plainte pour harcèlement. Elles dénoncent des brimades, vexations et du dénigrement au travail. Les arrêts maladie s'accumulent pour d'autres salariés.

Un droit d'alerte est déclenché par la CGT. Et l'inspection du travail se rend sur place fin décembre. Le rapport rendu il y a une quinzaine de jours est particulièrement gratiné.

Je rentrais chez moi en pleurs". - une ancienne salariée

Heike Durand est l'une des trois plaignantes. Cette commerciale avait auparavant exercé durant dix ans au même poste chez Luxair Tour. Elle parle de deux ans de descente aux enfers.

Elle a été licenciée en octobre 2016. "C’était un acharnement au quotidien. Dans des réunions, on m’humiliait devant les clients en montrant que j’étais incompétente. On m’a mis dans un placard de 7m2, c’est là que j’ai commencé vraiment à appréhender de venir au travail".

Heike, ancienne commerciale de l'aéroport lorrain raconte ses mois de galère

Louise Saadi était technicienne comptable depuis 2012. Elle a été licenciée pour faute. Elle aussi décrit des mois de galère. "C’était des humiliations, des reproches, la peur qu’elle me tombe dessus. Je me suis retrouvé plusieurs fois à pleurer dans mon bureau. J’ai fait beaucoup plus que mon travail et en retour être licencié pour des faux prétextes, c’est humiliant"

Louise raconte ce qu'elle a vécu comme une humiliation

Le contrôle fiscal de trop

Mais le dossier de trop pour Philippe Richert, c'est celui de la gestion de l'aéroport. Le président de la Région n'hésite pas à parler de manquements. L'aéroport a fait l'objet d'un contrôle fiscal, dont on ne lui a jamais parlé, alors qu'il est le président de la structure. Ce contrôle, il l'a découvert, presque par hasard, durant l'arrêt maladie de l'ancienne directrice. Les finances et la gestion sont étudiées à la loupe.

Françoise Herment, que nous avons contactée, n'a fait aucun commentaire. Pour l'instant, elle réintègre les services de la Région, sans qu'un poste précis ne lui soit attribué.