Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Harcèlement sexuel : des femmes victimes racontent avec le hashtag "Balance ton porc"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Après l'affaire Harvey Weinstein aux États-Unis, des femmes - anonymes ou non - racontent sur Twitter le harcèlement sexuel dont elles ont été victimes avec le hashtag #Balancetonporc.

Après les témoignages d'actrices victimes des agissements du producteur de cinéma Harvey Weinstein, des femmes racontent le harcèlement sexuel dont elles ont été victimes dans leur vie professionnelle.
Après les témoignages d'actrices victimes des agissements du producteur de cinéma Harvey Weinstein, des femmes racontent le harcèlement sexuel dont elles ont été victimes dans leur vie professionnelle. © Getty

On peut lire des récits édifiants de femmes victimes de harcèlement sexuel ce week-end sur Twitter avec le hashtag #Balancetonporc. Après le scandale Harvey Weinstein aux États-Unis et le choc des témoignages d'actrices victimes du producteur, d'autres femmes, anonymes ou pas, racontent le harcèlement sexuel qu'elles ont subi dans leur vie professionnelle. Parmi elles, la députée En Marche Aurore Bergé : "En déplacement, change les billets d'avion pour mieux me coller, m'appelle la nuit dans ma chambre" raconte la parlementaire.

Les récits de journalistes femmes sont nombreux. "Ça se voit que tu m'attires ? Comment ça tu dis non ? Si je m'accroche ta vie va devenir un enfer, réfléchis. Je suis ton N+4" écrit une journaliste politique de BFMTV. Ou une autre : "Tu voudrais faire de la télé ? J'ai une garçonnière...".

Plus largement, ces femmes internautes décrivent le harcèlement sexuel à tous les niveaux d'une entreprise et quel que soit le secteur. Exemple avec ce récit glaçant d'une aide à domicile envoyée par son entreprise chez un client harceleur. "Ce n'est pas parce que vous êtes vieux et seul que ça vous autorise à agresser une jeune fille" écrit-elle.

Le hashtag #Balancetonporc a été lancé par une journaliste de la Lettre de l'audiovisuel vendredi soir. Des dizaines de milliers de personnes l'ont suivie sans toutefois que le nom du harceleur soit cité la plupart du temps. Selon la plateforme d'analyse des réseaux sociaux Visibrain, qui a dressé un bilan ce lundi, 159 278 messages contenant le hashtag ont été publiés, et près de 59 000 internautes se sont mobilisés en trois jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess