Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Hasparren : "un effet domino" à l'origine d'une cinquantaine de malaises de collégiens

Lors d'une répétition musicale en fin de semaine dernière, plusieurs dizaines de collégiens ont été victimes de malaises au mur à gauche Harana. Selon l'Agence régionale de la santé, il n'y aurait pas d'explications rationnelles. L'ARS parle d'effet domino.

Vendredi 17 mai, 13 élèves ont été évacués vers le centre hospitalier de Bayonne
Vendredi 17 mai, 13 élèves ont été évacués vers le centre hospitalier de Bayonne © Radio France - Bixente Vrignon

Les conclusions de l'Agence régionale de la santé viennent de tomber après quelques jours de mystère. La cause des malaises d'une cinquantaine d'enfants à Hasparren, vendredi dernier, n'a pas "d'explications rationnelles" déclare Maritxu Blanzaco. La directrice de l'ARS dans les Pyrénées-Atlantiques poursuit : "ça s'apparente à un syndrome collectif inexpliqué". "Les spécialistes parlent de phénomène de groupe : un enfant fait un malaise vagal, un autre s'inquiète, puis ça a un effet de groupe. Ça existe, aussi surprenant que cela puisse paraître."

Intoxication par l'eau et par l'alimentation écartée

La thèse de l'intoxication alimentaire a très vite été écartée étant donné que les enfants n'ont pas mangé les mêmes aliments. Le parquet de Bayonne a ouvert une enquête et demandé des analyses complémentaires sur l'eau. Résultat : "il n'y a aucune contamination bactériologique des prélèvements d'eau, donc on a évacué cette source de contamination", précise Maritxu Blanzaco. 

Ce lundi, les 300 élèves des collèges d'Hasparren, Bidache et Saint-Palais présents au mur à gauche, ont pu reprendre le chemin de l'école, ainsi que les 13 jeunes qui avaient dû être évacués vers l'hôpital de Bayonne. Aucun d'eux n'a été absent.

C'est peut être dû à la température élevée dans la salle, au nombre d’élèves importants et à des activités à charge émotionnelle qui peuvent constituer une source de stress" (communiqué de la préfecture)

Dans un communiqué, ce lundi soir, la préfecture des Pyrénées-Atlantiques explique que ce syndrome "peut être dû à la température élevée dans la salle, au nombre d’élèves importants et à des activités à charge émotionnelle qui peuvent constituer une source de stress".

Le spectacle de Jazz'in College qu'ils répétaient est toujours prévu le 24 mai à Hasparren, salle Mendeala.

Maritxu Blanzaco, directrice de l'Agence Régionale de la Santé dans les Pyrénées-Atlantiques

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu