Faits divers – Justice

Haubourdin : cinq morts retrouvés au domicile familial

Par Vianney Smiarowski et Faustine Mauerhan, France Bleu Nord et France Bleu mercredi 21 octobre 2015 à 23:01 Mis à jour le jeudi 22 octobre 2015 à 0:49

Un périmètre de sécurité a été installé autour de la maison.
Un périmètre de sécurité a été installé autour de la maison. © Radio France - Faustine Mauerhan

Les corps d’un couple et de leurs trois enfants ont été découvert dans leur maison d'Haubourdin, ce mercredi soir, près de Lille. La thèse du drame familial est largement privilégiée. Le père avait laissé une lettre pour expliquer son geste.

C’est une tante de la famille et la nourrice des enfants, inquiètes de ne plus avoir de nouvelles, qui ont découvert les corps des cinq membres de la famille, ce mercredi soir, dans le petit pavillon de la place des Acacias, quartier résidentiel très tranquille, à Haubourdin, près de Lille. Les corps des trois enfants, âgés de dix, quatre ans et six mois, ainsi que celui de la mère âgée, elle, de quarante ans, étaient dans leur lit mais les enquêteurs n'ont pas encore déterminé les causes des morts. Le corps du père, un homme de quarante-deux ans, a quant à lui été découvert pendu.

Une famille surendettée

D’après les premiers éléments de l’enquête, le père aurait tué sa femme et ses enfants avant de se donner la mort. C'est ce qu'il avoue en tout cas dans une lettre datée du 16 octobre, vendredi dernier. D’après le procureur de la République Frédéric Fèvre, le père y explique que la famille  est en grande difficulté financière, en situation de surendettement et qu’il ne voit plus de solution. Une situation dramatique dont les voisins étaient loin de se douter. La famille s'était installée dans le quartier il y a seulement quelques mois, mais les autres riverains décrivent une famille normale, sans souci apparent.

La piste du drame familial largement privilégiée

Cela fait donc peu de doute. Il s'agit à l'évidence d'un drame familial même si, évidement, la police et la justice vont se pencher sur toutes les autres pistes. Mais la porte de la maison était verrouillée de l’intérieur, sans aucune trace d'effraction. Pendant plusieurs heures, les techniciens de l'identité judiciaire ont fait de nombreuses premières constatations. L'enquête a été confiée au service de la sûreté urbaine de Lille. 

Aucun(e)