Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hausse des plaintes pour violences conjugales en 2019, en Touraine et sur l'ensemble de la France

-
Par , France Bleu Touraine
Touraine, France

Le nombre de plaintes pour violences conjugales a augmenté de 16% en France et de 10,6% en Touraine. Il faut sans doute y voir une conséquence des nombreuses campagnes de sensibilisation : elles ont pu inciter davantage de victimes à saisir la justice.

L'augmentation des plaintes pour violences conjugales ne signifie pas forcément que les violences ont été plus nombreuses.
L'augmentation des plaintes pour violences conjugales ne signifie pas forcément que les violences ont été plus nombreuses. © Maxppp - ©Florient Salesse/PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP

Le ministère de l'Intérieur l'annonce ce lundi 16 novembre : les services de police et de gendarmerie ont constaté l'an dernier une hausse de 16% des plaintes pour violences conjugales en France. 142.310 personnes ont déposé des plaintes de ce genre. Neuf fois sur dix, les victimes étaient des femmes. 

129 plaintes ont donné lieu à des poursuites en Touraine : +77% en un an

En Touraine, la hausse est moins forte, avec tout de même 10,6% de plaintes de plus qu'en 2018 : les policiers et gendarmes en ont enregistré 2.157. Attention aux erreurs d'interprétation : cette augmentation des plaintes ne traduit pas forcément une augmentation des violences. Les nombreuses campagnes de prévention ont en effet peut-être incité une plus grande proportion de victimes à porter plainte. En Touraine, policiers et gendarmes sont intervenus 2.394 fois l'an dernier, ce qui est quasiment le même nombre qu'en 2018 (ou ils avaient fait 17 interventions de moins).

En Indre-et-Loire, en 2019, quatre femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint. Sur l'ensemble de la France, il y a eu 146 féminicides, soit 25 de plus qu'en 2018, selon les derniers chiffres publiés.

On en profite pour rappeler l'existence du 39 19, un numéro national d'aide aux femmes victimes de violences.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess