Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le pyromane présumé de Villaudric mis en examen

-
Par , , France Bleu Occitanie, France Bleu

Après l'arrestation jeudi d'un suspect dans les incendies à répétition à Villaudric (Haute-Garonne), le procureur de la République de Toulouse a dressé ce vendredi le portrait de ce trentenaire qui a reconnu les faits en partie. Après deux mois de cavale, le pyromane chevronné a été mis en examen.

9 incendies criminels ont jusqu'à présent été recensés à Villaudric (illustration).
9 incendies criminels ont jusqu'à présent été recensés à Villaudric (illustration). © Maxppp - Thierry Bordas

Depuis début juillet, un pyromane se balade dans le secteur de Villaudric, au nord de Toulouse, en mettant le feu à la végétation. Une vingtaine d'incendies en deux mois et demi sur les communes de Villaudric mais aussi donc à Fronton, Villemur-sur-Tarn, Villeneuve-lès Bouloc, La Magdeleine-sur-Tarn, Villematier et Bouloc. Un premier suspect a été interpellé ce jeudi 17 septembre et mis en examen  Il s'agit d'un père de famille de 37 ans, au lourd casier judiciaire, habitant la commune.

Un cube allume-feu pour détonateur

Cet homme a opéré du 14 juillet au 14 septembre, il est à l'origine de 24 départs de feux à Villaudric et dans ses environs. En tout, 40 hectares de végétation sont partis en fumée. Le procureur de la République parle d'un "comportement d'une extrême dangerosité". 

"Il utilisait un mode opératoire bien précis : un cube-feu de barbecue allumé, planté sur une vis et déposé dans la végétation, une mise à feu très rapide." — Dominique Alzéari, procureur de la République de Toulouse

LIRE AUSSI ► Une vingtaine d'incendies en deux mois, le pyromane de Villaudric reste introuvable

Il reconnait partiellement mais ne s’explique pas

Le suspect possède déjà 17 mentions dans son casier judiciaire pour vols, violences routières, stupéfiants, faits de dégradation. 

Il a reconnu une partie des faits, en attribuant aux effets de certains traitements médicamenteux, et a été mis en examen pour l'ensemble de ces incendies. Le trentenaire n'est pas parvenu à donner une explication cohérente à ses gestes.

Ce père de plusieurs enfants encourt jusqu'à 20 ans de prison pour récidive. Une demande de placement en détention provisoire a été formulée.

Des moyens d'investigation hors normes

Une information judiciaire a été ouverte le 17 août. L'enquête a mobilisé de nombreux moyens de la compagnie de gendarmerie de Toulouse Saint-Michel qui a quadrillé le secteur et opéré de très nombreux contrôles, occasionnant parfois des embouteillages. Des dizaines de militaires ont été engagés dans le nord de la Haute-Garonne chaque jour depuis un mois. Un drone de la gendarmerie a aussi été utilisé pour prendre des images aériennes, et l'hélicoptère a tourné une dizaine d'heures au dessus du Frontonnais.

L'enquête se poursuit, avec le maintien des contrôles de gendarmerie pour s'assurer qu'il n'y ait pas de nouveau des incendies dans le secteur, même avec l'arrestation du suspect, car "l'enquête ne laisse pas la place au doute", a précisé la gendarmerie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess