Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Garonne : démantèlement d'un trafic de drogue en famille très lucratif

-
Par , France Bleu Occitanie
Merville, France

Les gendarmes de Haute-Garonne viennent de démanteler un trafic de stupéfiant entre Saint-Gaudens et le nord toulousain. Pendant le confinement, le dealer avait mis en place un "drive" pour ses clients près de chez sa mère à l’Union. Le trafic aurait rapporté 250.000 euros en quelques mois.

Les pelotons d'intervention de la gendarmerie de Toulouse-Mirail et de Muret sont intervenus le Mardi 9 Juin pour procéder à 5 interpellations pour démanteler le réseau de trafiquants
Les pelotons d'intervention de la gendarmerie de Toulouse-Mirail et de Muret sont intervenus le Mardi 9 Juin pour procéder à 5 interpellations pour démanteler le réseau de trafiquants © Maxppp - REY Jérôme

Ils trafiquaient en famille. Après près d’un an d’enquête, les gendarmes de la compagnie de Toulouse-Mirail viennent de démanteler un réseau de trafic de stupéfiant entre Saint-Gaudens, Merville et l’Union dans la périphérie de Toulouse. Cinq personnes ont été interpellées, dont la tête de réseau, sa compagne et sa sœur. Le trafic très lucratif aurait rapporté 250.000 euros à la famille et à leur fournisseur installé dans le Comminges.

12.000 euros par voyage

L’enquête commence il y a près d’un an. Un informateur signale l’installation d’un point de deal à Merville commune tranquille de l’ouest toulousain. Ce qui incite les gendarmes à déclencher une cellule d’enquête au sein de la brigade de Grenade. 

Les enquêteurs localisent le trafic dans une habitation du village et s’aperçoivent que le dealer se rend tous les dix jours dans un village du Comminges proche de Saint-Gaudens pour s’approvisionner auprès d’un fournisseur qui se rend régulièrement de l’autre côté de la frontière en Espagne.

Après dix mois d’enquête, d’écoutes téléphoniques et filatures, les enquêteurs passent à l’action. Ce mardi 9 juin au petit matin, 45 gendarmes du peloton d’intervention du Mirail et de Muret interviennent dans différents points du département pour démanteler le réseau. Ils interpellent cinq suspects : la tête du réseau, un jeune homme de 29 ans, son fournisseur, et deux femmes qui ne sont autre que sa sœur et sa compagne. 37 grammes de cocaïne, 250 grammes de cannabis, six fusils de chasse et 5.000 euros en liquide sont saisis lors des perquisitions.

Un drive près de chez sa mère

Le dealer qui organisait ce trafic en famille avait de la suite dans les idées. Pendant le confinement, il avait installé un "drive" pour fournir sa clientèle, dans un véhicule garé près du domicile de sa mère à l’Union à l’est de Toulouse, sans que sa maman ne soit au courant.

Un petit trafic qui rapportait gros. A raison de 25 trajets depuis le Comminges, qui rapportaient chacun 12.000 euros à la revente, les gendarmes ont calculé que ce trafic en famille a rapporté 250.000 euros en quelques mois. Ils ont mis un coup d’arrêt au trafic.

La tête du réseau et son fournisseur sont incarcérés à Montauban et à la maison d’arrêt de Seysses en attendant leur procès. La compagne du dealer, sa sœur et son bras droit ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess