Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un gîte transformé en discothèque clandestine, plus de 100 fêtards verbalisés en Haute-Garonne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Plus de 100 fêtards, venus de toute la France, ont été verbalisés pour avoir participé à une soirée dans une discothèque clandestine près de Toulouse ce dimanche 11 avril. Les deux organisateurs présumés sont en garde à vue.

Plus de 100 personnes ont participé à la soirée clandestine (image d'illustration)
Plus de 100 personnes ont participé à la soirée clandestine (image d'illustration) © Radio France - Romain AMBRO

Un paisible gîte de campagne s'est transformé en boîte de nuit dans le village du Burgaud, près de Toulouse. Plus de 100 fêtards ont été verbalisé tôt ce dimanche. Ils participaient à une soirée payante, comme une vrai soirée de discothèque, selon les informations de la Dépêche du Midi, confirmées par France Bleu Occitanie. Les deux organisateurs, deux hommes, se trouvent en garde à vue pour mise en danger de la vie d'autrui.

Une soirée organisée sur Snapchat

Ce sont les voisins du gîte qui ont donné l'alerte dans la nuit de samedi à dimanche, interpellés par le bruit, et les allées et venues autour de la maison. Les propriétaires du gîte, censé pouvoir accueillir 14 personnes, pensaient louer leur bien à une société. Les lieux ont été laissé en piteux état par les fêtards. Des platines, enceintes, et lumières ont été saisies. Les organisateurs de cette soirée clandestine ont fait payer l'événement aux participants, venus de la France entière : 20 euros pour le parking, et 30 euros pour la soirée. L'événement a été partagé au dernier moment sur Snapchat, avec visiblement un certain succès.

Une grosse fête en milieu rural

"Il y a un peu d'agacement. C'est quelque chose que je ne cautionne pas du tout. Évidement avec la situation dans laquelle on est, ca n'est sûrement pas la bonne solution que d'être autant impatients et de se retrouver pour ce type de soirée, sans masque" commente un brin désabusé le maire du Burgaud Laurent Zanetti.

L'organisation de ce type de soirée dans une petite commune comme la sienne ne le surprend qu'à moitié : "Je pense que de plus en plus on aura ce type de soirée dans les petites communes, surtout en milieu rural, parce que je pense qu'ils [les fêtards] ont l'impression qu'ils seront moins dérangés, qu'ils dérangeront moins, et qu'ils prendront donc moins de risque".

Raté pour cette fois au Burgaud, puisqu'ils se sont précisément fait repérer par des riverains qui ont donné l'alerte face à ce remue-ménage inhabituel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess