Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Saône : les tortionnaires de vaches condamnés à de la prison ferme

Vesoul, France

En août 2015, deux jeunes hommes avaient blessé des vaches à Motey-Besuche (Haute-Saône) en les poursuivant en voiture avant d'essayer d'en décapiter une. Les prévenus, âgés de 20 et 21 ans ont été condamnés, au tribunal de Vesoul ce jeudi, à quatre et un an de prison ferme.

 Les deux jeunes adultes ont été condamnés pour acte de cruauté envers des animaux (photo d'illustration).
Les deux jeunes adultes ont été condamnés pour acte de cruauté envers des animaux (photo d'illustration). © Maxppp - Christian Watier

Le fait divers avait ému toute la région. En Haute-Saône, tout le monde se souvient des vaches torturées de Motey-Besuche. Le procès de leurs tortionnaires s'est tenu ce jeudi au tribunal de Vesoul. En août 2015, avec deux garcons plus jeunes, deux jeunes hommes de 20 et 21 ans avaient terrorisé les vaches en les poursuivant en voiture. Ils avaient ensuite tenté d'en décapiter une, sur une autre ils avaient vidé un extincteur. Les trois vaches qui attendaient toutes des petits ont été retrouvées agonisantes, les pattes brisées. Les vaches avaient dû être euthanasiées.

Interdiction de posséder des animaux à vie

L'un des prévenus, âgé de 20 ans, a été condamné à quatre ans de prison ferme, avec mandat de dépôt. L'autre, âgé de 21 ans, à un an ferme. Le tribunal correctionnel de Vesoul a donc reconnu la culpabilité de deux jeunes adultes qui avec la complicité de deux autres mineurs s'étaient livrés à des actes de cruauté envers des animaux. Le tribunal de Vesoul les a également condamné à l'interdiction à vie de posséder un animal de compagnie, ainsi qu'à l'interdiction pendant cinq ans de travailler avec des animaux.

Les deux hommes devront également payer plusieurs amendes pour un montant total d'environ 37.000 euros. Somme qui servira notamment à dédommager l'agriculteur, les propriétaires de véhicules dégradés et les différentes association de défense des animaux. "C'est une grande première pour la cause animale, a reconnu Chantal Girot de l’association Défense animale Belfort, c'est assez exceptionnel. Quatre ans d'emprisonnement, c'est un bon début (…). Les animaux sont enfin reconnus comme des êtres vivant doués de sensibilité et je remercie la juge (…)."

Chantal Girot au micro de Jean-François Fernandez.

"Pour nous, c'est une grande victoire, reconnaît Virginie Vernay présidente de l’association Humanimo de Dôle, à l'origine de la pétition sur internet. On avait une procureure sensible à la cause animale."

Virginie Vernay, au micro de Jean-François Fernandez

LIRE AUSSI - Agression de Montbéliardes en Haute-Saône : ils auraient tenté de décapiter une vache

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu