Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mort d'un jeune cycliste en Haute-Saône : un conducteur mis en examen pour homicide involontaire aggravé

samedi 28 octobre 2017 à 12:06 Par Florian Cazzola, France Bleu Besançon

Le jeune cycliste de 16 ans tué dans la nuit dans la nuit du 22 au 23 octobre, à Corre, n'a pas été victime d'un banal accident de la route. Le conducteur responsable de l'accident est mis en examen pour homicide involontaire aggravé.

Haute-Saône, France

Il ne s'agissait donc "pas d'un banal accident de la route", selon Emmanuel Dupic, le Procureur de la République de Vesoul. L'adolescent de 16 ans, décédé sur son vélo, entre Corre et Vougécourt (Haute-Saône), dans la nuit du 22 au 23 octobre, aurait été fauché par le conducteur pour une raison encore inconnue. Très choqué, l'homme était hospitalisé en psychiatrie jusqu'à jeudi. Ce vendredi, il a été présenté à une juge d'instruction qui l'a mis en examen pour homicide involontaire aggravé et non assistance à personne en danger.

Une marche arrière qui questionne les enquêteurs

Il reste encore des zones floues dans le scénario de l'accident. Selon le procureur de la République, les témoignages ne correspondent pas avec les constations faites sur place par les techniciens d’identification criminelle. L'automobiliste conduisait avec une alcoolémie de 1,12 grammes d'alcool par litre de sang. Il est bien passé devant les deux adolescents en vélo mais sans les percuter. Dans un deuxième temps, pour une raison qui reste encore à déterminer, le conducteur a engagé une marche arrière pour revenir à hauteur des deux adolescents. La voiture a d'abord frotté un des deux vélos avant de se coucher dans le fossé. L'adolescent est resté coincé sous la voiture dans le fossé. L'autopsie, pratiquée en début de semaine, confirme qu'il est écrasé par le poids de la voiture.

Non assistance à personne en danger

Autre élément à charge : au lieu d'aller cherches des secours, le conducteur et sa compagne seraient partis à pieds, visiblement pour aller chercher un « Manitou » afin de sortir leur voiture du fossé. Ce n'est que dix minutes plus tard qu’ils auraient appelé les pompiers. Le conducteur a été remis en liberté sous contrôle judiciaire. Le parquet; qui avait demandé la détention provisoire, a fait appel de la décision. Quant à la compagne de l'automobiliste, elle devra également s'expliquer pour non assistance à personne en danger.