Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Chapelle-d'Abondance : un problème matériel à l'origine de l'accident de parapente

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Deux hommes de 47 ans sont morts lors d'un saut en juillet dernier à La Chapelle d'Abondance (Haute-Savoie). L'enquête de gendarmerie, qui vient de rendre ses conclusions, pointe du doigt la vétusté du matériel.

Les deux hommes sont morts lors d'un saut en parapente biplace (illustration).
Les deux hommes sont morts lors d'un saut en parapente biplace (illustration). © Maxppp - Sylvestre

L'accident, rarissime, avait choqué cet été. Le 14 juillet 2020, un instructeur et son client, en parapente biplace, avaient terminé leur chute de 200 mètres sur le toit d'une maison à La Chapelle d'Abondance (Haute-Savoie). Les deux hommes sont décédés sur le coup. Un accident rare et "très exceptionnel" d'après Yves Goueslain, le directeur technique national de la Fédération française de vol libre. 

Après sept mois d'enquête, la gendarmerie d'Abondance vient de rendre ses conclusions. La vétusté du matériel est pointée du doigt comme étant la cause de l'accident. 

Du matériel trop vieux et trop utilisé

"Deux rapports d'expertises ont conclu que la vétusté des écarteurs du parapente est la cause de l'accident. Ils ont cédé en raison de leur âge et de leur usage intensif" précise une source proche de l'enquête. L’accident s’était produit lors d’un baptême de l’air. Le duo, un instructeur expérimenté accompagné de son client à l'époque en vacances en famille dans la région, avait pris son envol au col du Saix à 1 530 mètres d'altitude.

Pour afficher ce contenu Google Maps, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess