Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Savoie : le chien de sa voisine est trop bruyant, il tire sur sa maison avec une carabine à plomb

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

C’est un conflit de voisinage qui dégénère. Excédé par les aboiements du chien de sa voisine, le gérant d’un stand de tir de la communauté de communes Usses et Rhône (Haute-Savoie), a tiré à plusieurs reprises, avec une carabine à plomb, sur la façade de la maison de la propriétaire de l'animal.

Une trentaine d’armes ont été saisies au domicile du gérant d’un stand de tir de la communauté de communes des Usses et Rhône.
Une trentaine d’armes ont été saisies au domicile du gérant d’un stand de tir de la communauté de communes des Usses et Rhône. - (Photo Gendarmerie Nationale)

En fin de semaine dernière, les gendarmes des Seyssel recueillent la plainte d'une habitante de la communauté de communes Usses et Rhône. Elle explique que des dégradations ont été commises sur son habitation. Sur la façade de la maison, ils découvrent effectivement les traces de tirs à la carabine à plomb. Douze impacts sont relevés. 

34 armes confisquées 

Rapidement identifié, le voisin, auteur présumé des faits, est placé en garde à vue. Lors de son audition, il reconnait les faits. Il explique avoir agi de la sorte car il était excédé par "les jappements et gémissements incessants du chien de la voisine". Âgé de 65 ans, le voisin est aussi le gérant d’un stand de tir. Chez lui, les gendarmes découvrent vingt-huit carabines et pistolets à plomb ainsi que cinq armes de catégorie B (dont les autorisations de détention n’avaient pas été renouvelées) et un fusil de chasse non déclaré. 

Le parquet de Thonon-les-Bains a ordonné la saisie de l’ensemble des armes afin "de mettre fin aux troubles à l’ordre public". Remis en liberté à l’issue de sa garde à vue, il sera prochainement convoqué devant le tribunal. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess