Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Savoie : un employé du téléphérique de Bellevue aux Houches victime d'une chute mortelle

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Alors qu'il effectuait un contrôle sur le toit de la benne du téléphérique de Bellevue aux Houches en Haute-Savoie, un employé de la société de remontées mécaniques LHSG a chuté d'environ 35 mètres ce lundi midi. Il est décédé sur le coup.

Illustration téléphérique massif du Mont-Blanc (côté Aiguilles Rouges)
Illustration téléphérique massif du Mont-Blanc (côté Aiguilles Rouges) © Maxppp - Sébastien Jarry

L'accident est survenu ce lundi à 12h40 à hauteur du pylône intermédiaire du Téléphérique de Bellevue qui relie le centre du village des Houches en Haute-Savoie au plateau de Bellevue, 800 mètres plus haut, et belvédère privilégié sur le massif du Mont-Blanc, ainsi que point de départ de nombreuses randonnées et courses en haute-montagne.

Lors d'une vérification technique, un préposé de la LHSG, la société de remontées mécaniques les Houches-Saint-Gervais, qui gère le téléphérique, a chuté d'environ 35 mètres. L'homme, un Italien de 62 ans, est décédé sur le coup indique ce lundi soir le commandant du PGHM de Chamonix, Stéphane Bozon

La victime portait ses équipements de sécurité

Ayant décelé un bruit anormal sur l'installation, deux employés ont entrepris un contrôle en ligne et à vide . Ils sont montés sur la passerelle sécurisée du chariot située au dessus de la benne. Ils ont d'abord effectué un trajet descendant depuis la gare amont. N'entendant rien, ils sont remontés. C'est à hauteur du pylône intermédiaire que l'un deux a alors entendu un bruit suspect, et est, depuis une échelle fixée à la suspente, descendu sur le toit de la benne. C'est à ce moment-là que la chute est survenue. 

La victime portait pourtant ses équipements de sécurité : baudrier, et pinces d'accrochage notamment. Après de multiples auditions et constats lundi après-midi, plusieurs hypothèses sont envisagées pour expliquer cet accident du travail indiquait le patron du PGHM de Chamonix. Les investigations sur site se poursuivront ce mardi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess