Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Haute-Vienne : après plusieurs drames de la route, le préfet durcit les sanctions pour les usagers

Par

Davantage de répression pour faire prendre conscience aux automobilistes de la gravité de la situation. Suite aux nombreux accidents survenus ces derniers jours sur les routes du département, le préfet de Haute-Vienne a décidé de hausser le ton sur la question de la sécurité routière.

illustration motards gendarmerie
illustration motards gendarmerie © Radio France

Depuis le 11 mai dernier, on dénombre 55 accidents corporels sur les routes de Haute-Vienne. Cinq personnes sont décédées et 65 ont été blessées. "Il y a clairement un relâchement de la part des usagers de la route et maintenant ça suffit!" dénonce le préfet de Haute-Vienne, Seymour Morsy. En concertation avec le Procureur de la République, il a donc été décidé de durcir les sanctions

Publicité
Logo France Bleu

Les durées de suspension de permis revues à la hausse

"Là, on est tombé d'accord pour dire qu'on a dépassé une borne" lance le préfet. Dans le département de la Haute-Vienne, les sanctions sont désormais alourdies en cas d'infractions liées à la vitesse, à l'alcool et la prise de stupéfiants. "Les faits divers qu'on a eu ces derniers jours, c'est une tragédie. On a décidé de renforcer les barèmes concernant les durées de suspensions du permis de conduire" indique Seymour Morsy. Par exemple, si un conducteur dépasse les 60km/h autorisé ou si il atteint 1,6g/l d'alcool, il risque six mois de retrait de permis. 

Le préfet et le Procureur de la République de Haute-Vienne ont visité ce jeudi le service de médecine physique et de réadaptation de l'hôpital Rebeyrol à Limoges. Dans ce service, entre 20 et 25 accidentés de la route sont pris en charge chaque année. "Ce sont souvent des blessés très graves avec des séquelles neurologiques, des personnes qui finissent paraplégiques ou tétraplégiques" indique le chef du service, le Professeur Jean Christophe Davier. Des vies qui, du jour au lendemain, basculent, comme celle de Jean-Pierre. Ce cycliste sexagénaire s'est fait renverser il y a un an et depuis il est toujours en rééducation. "Ce sont ces lourdes conséquences que l'on voulait montrer, que les gens prennent conscience" insiste le préfet, Seymour Morsy. 

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu