Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Haute-Vienne : la justice muscle ses dispositifs pour protéger les victimes de violences familiales

Par

La justice renforce ses partenariats en Haute-Vienne pour améliorer la prise en charge des victimes de violences conjugales et violences sur les mineurs. Le procureur de Limoges a ainsi signé deux conventions ce jeudi avec les forces de l'ordre, l’association France Victimes et l'ordre des médecins.

Le procureur de la République de Limoges, les forces de l'ordre, associations et médecins unissent leurs forces pour anticiper et protéger les victimes de violences intrafamiliales. (Illustration) Le procureur de la République de Limoges, les forces de l'ordre, associations et médecins unissent leurs forces pour anticiper et protéger les victimes de violences intrafamiliales. (Illustration)
Le procureur de la République de Limoges, les forces de l'ordre, associations et médecins unissent leurs forces pour anticiper et protéger les victimes de violences intrafamiliales. (Illustration) © Maxppp - Rémy Perrin

En Haute-Vienne, forces de l'ordre, associations, médecins et justice sont plus que jamais main dans la main, pour mieux lutter contre les violences intrafamiliales. Ça concerne les violences conjugales, mais aussi celles envers les enfants. Des drames face auquel le parquet de Limoges souhaite réagir plus vite, grâce à deux conventions signées ce mardi, notamment avec la gendarmerie, l'association France Victimes 87, et l'ordre des médecins de la Haute-Vienne. L’objectif est double : anticiper et améliorer la prise en charge des victimes.

Publicité
Logo France Bleu

Agir dès les premiers signes

La première étape c'est d'identifier les victimes, parfois trop effrayées pour parler ou bloquées dans le déni.  C'est là qu'interviennent les médecins traitants, car ils peuvent déceler les coups, mais aussi les signes plus subtiles de violences psychologiques et d'emprise. La loi les autorisait déjà à rompre le secret médical pour des violences sur mineurs, désormais ils peuvent aussi alerter pour des adultes, y compris sans leur accord dans les cas les plus graves. La convention signée ce mardi va maintenant leur faciliter les démarches. Elle prévoit un protocole simple et précis, avec des signalements directement adressés au Parquet.  

Evaluer la dangerosité pour protéger les victimes

Mais il ne suffit pas de lancer des enquêtes, il faut aussi évaluer au plus vite la dangerosité des situations pour mettre à l'abri les victimes qui courent le plus de risques. Une mission d'évaluation confiée à l'association France Victimes, qui va être sollicitée plus souvent et plus tôt dans la procédure. Dès le dépôt de plainte dans certains cas. Cette évaluation permet de mieux comprendre le contexte familial en donnant la parole à la victime. 

C'est aussi l'occasion de faire remonter ses attentes, pour guider le choix des magistrats, par exemple pour recourir à un bracelet anti-rapprochement ou fournir un téléphone grave danger. Cette évaluation est complémentaire de l'analyse fournie par les enquêteurs précise Baptiste Porcher, le procureur de la République de Limoges, qui rappelle que le dispositif existe déjà mais qu'il va donc y avoir recours plus fréquemment. "On est sur de la haute couture, car chaque cas est particulier" résume résume Olivier Guillot, président de France Victimes 87. Mais tous ont un point commun : l'enjeu est souvent vital. Et même si "le risque zéro n'existe pas" se désole le procureur de la République, le but est d'éviter au maximum des crimes et de limiter les risques de récidive.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu