Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Haute-Vienne : le village de Laurière sous le choc après le décès de deux enfants dans l'incendie de leur maison

Les habitants de Laurière se sont réveillés groggy ce vendredi matin.Dans cette commune du nord de la Haute-Vienne, deux enfants sont morts dans l'incendie de leur maison tandis que leur maman a été hospitalisée en état de choc. Les petites victimes avaient 4 et 8 ans.

A l'arrivée des pompiers la maison était déjà totalement embrasée. A l'intérieur les pompiers ont retrouvé les corps de deux enfants de 8 et 4 ans. Leur mère, en état de choc, a été hospitalisée .
A l'arrivée des pompiers la maison était déjà totalement embrasée. A l'intérieur les pompiers ont retrouvé les corps de deux enfants de 8 et 4 ans. Leur mère, en état de choc, a été hospitalisée . © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Laurière, France

Il n'est pas encore neuf heures ce vendredi matin mais déjà quelques habitants de Laurière viennent voir l'ampleur de l'incendie. Les pompiers sont encore là car par moment des fumées se dégagent encore des décombres. Dans le regard des habitants, des voisins on lit de la stupéfaction, de la peine aussi et un immense sentiment d'impuissance. La veille au soir, ce jeudi vers 21 heures, un incendie a ravagé une habitation de cette commune du nord de la Haute-Vienne, tuant deux enfants, de 8 et 4 ans. Décrite comme discrète cette famille, une mère et ses enfants, s'était installée récemment dans la commune.

Chez certains voisins, un sentiment d'impuissance

Des incendies à Laurière, Laurent qui tient la boucherie en a connus quelques-uns, mais jamais des incendies meurtriers. Il a appris l'information par la radio mais aussi par ses clients. "Il y a quelques personnes qui m'en ont parlé, elles sont secouées par cette terrible nouvelle. _C'est de la tristesse, la tristesse du décès de deux jeunes personnes. Un incendie c'est une chose, mais le décès de deux personnes"_. Le boucher, comme bon nombre de ses clients, ne peut pas s'empêcher de penser à la douleur des parents, notamment la maman qui a assisté au drame et est parvenue à s'échapper des flammes. 

Cette maman, Joëlle, une voisine, s'en souvient. Dans sa tête les images de la veille tourne en boucle, elle revoit la maman appeler ses enfants "Enzo, Mathéo, Enzo, Mathéo, on va l'entendre longtemps avec mon mari. Et puis, à la fin elle était assise dans la rue, elle voyait sa maison brûler, ses enfants brûler, elle ne pouvait pas s'imaginer", explique Joëlle qui confie s'être sentie impuissante. 

Elle était en effet parmi les premiers sur place, son mari, Guy, comme d'autres voisins, a tenté de sauver les enfants, en vain. "J'ai vu quelqu'un qui est entré dans la maison, je l'ai suivi. On s'est avancé dans l'escalier mais il y avait une chaleur telle qu'il n'y avait pas moyen d'aller plus loin" détaille Guy qui poursuit, "C'est terrible, deux enfants de cet âge là, et puis se rendre compte qu'on ne peut rien faire" lance-t-il la voix pleine d'émotion. 

Une maison totalement embrasée à l'arrivée des pompiers

Impuissants aussi, les pompiers venus rapidement de La Jonchère Saint-Maurice mais aussi de Bessines-sur-Gartempe comme l'adjudant chef Alain Bidault, sapeur-pompier volontaire. "Quand on est arrivé, _la maison était déjà entièrement embrasée"__,explique celui-ci qui précise que "malgré tous les moyens aussi bien hydrauliques, que les masques de protection respiratoire que l'on peut utiliser, il a été impossible d'accéder aux enfants,_ que nous avons retrouvés un petit peu plus tard à la fin de l'extinction. "

Un incendie qui a nécessité la mobilisation d'une trentaine de sapeurs pompiers dont deux ont été légèrement blessés aux cours de l'intervention. Ce vendredi, des pompiers étaient toujours sur place pour éviter toute reprise d'incendie. De la maison où cette famille s'était installée il y a quelques mois il ne reste que les quatre murs, des décombres et une toiture totalement effondrée. 

Une enquête a été ouverte pour comprendre les raisons de ce drame et une cellule psychologique a été mise en, place pour les habitants.