Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Hautes-Pyrénées : un Toulousain arrêté après 50 sorties en montagne pendant le confinement

-
Par , France Bleu Béarn, France Bleu Occitanie, France Bleu

Ce Toulousain se vantait sur Facebook d'avoir réussi à échapper à la vigilance des autorités, après de nombreuses sorties en montagne pendant le confinement. Sauf que les gendarmes des Hautes-Pyrénées l'ont identifié et arrêté ce mardi en flagrant délit, lors d'une nouvelle sortie escalade.

Randonnée dans les Pyrénées (Illustration)
Randonnée dans les Pyrénées (Illustration) © Radio France - Mathias Kern

Sa page Facebook s'est transformée en journal de bord pendant le confinement. Sauf que les activités racontées sur Internet étaient pratiquées en toute illégalité. Les gendarmes des Hautes-Pyrénées ont remonté sa trace, comme ils le racontent sur les réseaux sociaux, et l'ont cueilli à plus de 100 kilomètres de son domicile, ce mardi, en pleine séance d'escalade, mais ce n'était donc pas la première fois qu'il bravait les interdits. 

Ski, trail et VTT

Visiblement fan de montagne, ce Toulousain de 26 ans, hébergé par un ami à Argelès-Gazost, a chaussé les skis quand il y avait encore de la neige, il raconte aussi ses 40 kilomètres de trail, ou ses sorties VTT sous le soleil, pendant le confinement. Ces virées sont même comptées : 50 sorties, sur les 55 jours de confinement.

Ces activités de plein-air étaient totalement interdites à l'époque pour éviter de surcharger les hôpitaux, en cas de blessures. Cet homme le savait très bien, il s'en vantait même en commentaires de ses photos, en plus d'insultes et de bras d'honneur à la société. Rebelle, il pensait échapper aux autorités. Mais les gendarmes du PGHM ont réussi à l'identifier et à l'interpeller, au cours d'une patrouille en montagne. Il est poursuivi pour le non respect des règles de confinement, mais aussi pour ces outrages écrits sur internet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu