Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hauts-de-Seine : livraison et vente à emporter interdites de 22h à 6h du matin

-
Par , France Bleu Paris

La préfecture des Hauts-de-Seine vient de prendre un arrêté pour interdire la vente à emporter en livraison et à emporter de 22h à 6h du matin en raison de la situation sanitaire.

La préfecture des Hauts-de-Seine interdit les activités de livraison et de ventes à emporter de 22h à 6h du matin. (illustration)
La préfecture des Hauts-de-Seine interdit les activités de livraison et de ventes à emporter de 22h à 6h du matin. (illustration) © Radio France - NINA VALETTE

Le préfet des Hauts-de-Seine interdit la livraison et la vente à emporter de nourriture et de boissons entre 22 heures et 6 heures du matin, annonce ce lundi soir la préfecture dans un communiqué. "Les activités de livraison par les établissements exerçant des activités de restauration et de débits de boissons, en soirée et la nuit, favorisent des déplacements sur la voie publique et des regroupements de livreurs dans, et aux abords des établissement, contrevenant ainsi au couvre feu", justifie la préfecture des Hauts-de-Seine.

_"Ces regroupements sont susceptibles de contribuer à la propagation du virus alors que la situation sanitaire se dégrade dans le département et exige de limiter au maximum les interactions sociale_s" poursuit le préfet. 

Au début du second confinement, la préfecture de Police de Paris avait déjà pris la même décision, à cause de "groupements de personnes" sur la voie publique en plein confinement lié à la crise sanitaire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess