Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Hellemmes : le déminage de la bombe a commencé

dimanche 7 octobre 2018 à 13:01 Par Soizic Bour, France Bleu Nord

1 200 foyers d'Hellemmes-Lille ont été évacués ce dimanche 7 octobre, en raison du déminage d'une bombe trouvée sur le site du technicentre SNCF. Les démineurs ont entamé la seconde phase de l'opération, tout se déroule bien.

Le déminage a démarré à 9 heures. Les habitants évacués ne pourront regagner leurs maisons qu'à 16 heures.
Le déminage a démarré à 9 heures. Les habitants évacués ne pourront regagner leurs maisons qu'à 16 heures. - Mairie Hellemmes

Hellemmes, Lille, France

Comme prévu, les rues d'Hellemmes Lille sont totalement vides ce dimanche 7 octobre. 1 200 foyers ont été évacués, pour que les démineurs procèdent au désamorçage d'une bombe datant de la seconde guerre mondiale. L'engin, qui fait 250 kilos, a été découvert sur le site du Technicentre SNCF, il y a un peu plus de dix jours. 

Les démineurs au travail

Dés 6h30 des milliers de personnes ont été priées d'évacuer les lieux. Une centaine de policiers est sur place et a fait du porte-à-porte pour vérifier que plus personne ne se trouvait sur place. 

Le secteur a ensuite été bouclé pour que plus personne ne puisse rentrer. Toutes les portes et les volets ont été fermés par mesure de sécurité. Les démineurs se sont mis au travail vers 9 heures. À 12h30 la première phase de l'opération était terminée et tout se passait très bien

Des navettes mises en place

Sur place, deux centres d'accueil, l'un à l'espace des Acacias, l'autre au centre départemental de gestion, ont été mis en place par la ville pour les habitants sans autre solution, et des navettes ont été mises en circulation pour leur permettre d'y accéder. 

Évacuation terminée vers 14 heures

Les habitants étaient bien préparés, à l'image de Marie, jeune retraitée : "Je n'ai pas eu besoin de réveil, il y avait les gyrophares", raconte-t-elle. "Les policiers ont sonné chez moi, je suis sortie tranquillement, je n'étais pas inquiète". Les milliers de personnes évacuées ont pu leur foyer dés 14 heures, quelques heures plus tôt que ce qu'avait annoncé les forces de l'ordre et la préfecture