Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Hendaye : arrestation d'un couple de proxénètes

Il faisait venir de jeunes femmes de Russie pour alimenter un réseau de prostitution de luxe. Un couple résidant à Hendaye est sous les verrous pour "proxénétisme aggravé". L’opération a été menée par les hommes de la police judiciaire de Bayonne.

Un an d’enquête pour la Police Judiciaire de Bayonne
Un an d’enquête pour la Police Judiciaire de Bayonne © Radio France - Paul Nicolaï

Hendaye, France

C'est une vaste et longue opération menée par les hommes de l'antenne bayonnaise de la Police Judiciaire de Bordeaux. C'est mardi dernier, le 3 septembre 2019, qu'a eu lieu la perquisition au domicile hendayais des proxénètes présumés. L'homme est un français de 50 ans et sa compagne, de nationalité Russe est âgée de 41 ans. Tous les deux vivaient officiellement des minimas sociaux mais c'est justement leur train de vie qui a alerté les enquêteurs du commissariat de Saint-Jean-de-Luz. 

Les fonctionnaires ont alors remis le dossier aux hommes de la PJ de Bayonne. Le couple faisait venir de jeunes et jolies femmes de la ville de Kazan en Russie et organisait le réseau de prostitution dans des appartements ou des chambres d’hôtel à Biarritz, Pau, Dax, La Rochelle et Arcachon.

Longue enquête

Les investigations ont débuté à l'automne 2018 avec une série de filatures et d’écoutes téléphoniques. C'est finalement la semaine dernière que les policiers ont réalisé la perquisition. Les policiers ont mis la main sur 40. 000 euros en liquide cachés dans de faux livres, ainsi que 22. 000 euros sur des comptes courants, plus trois voitures berlines et quatre deux roues. A chaque voyage, le couple faisait venir une dizaine de prostituées et organisait les rendez-vous avec les clients dans toute la région. 

La logistique et les transports étaient assurés. Les tarifs étaient compris entre 120 et 700 euros. Les jeunes russes restaient en France une semaine environ avec un visa touristique, puis rentraient en Russie avec plusieurs milliers d'euros remis en fin de séjour. Entre 30% et 50% des sommes tombaient dans la poche des proxénètes.

Sous les verrous

Selon les enquêteurs l'affaire durait depuis au moins deux ans. Une des prostituées a pu être interrogée et elle a décidé de porter plainte pour "exploitation sexuelle". Une information judiciaire est ouverte pour "proxénétisme aggravé" et le couple a été placé en détention provisoire. L'homme reconnaît les faits, pas la femme. L’enquête se poursuit avec les autorités russes pour savoir si le couple a bénéficié de complices dans la ville de Kazan (ville de l'ouest de la Russie et capitale de la république du Tatarstan).

Choix de la station

France Bleu