Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Hendaye vote une motion contre les animaux sauvages dans les cirques

-
Par , France Bleu Pays Basque

Échaudée par des incidents survenus cet été avec le cirque Muller, la Ville a décidé d'encadrer plus strictement l'accueil de ces spectacles itinérants. Elle demande également à ce qu'une loi soit votée pour interdire la présence d'animaux sauvages dans les cirques.

A Hendaye, le cirque Muller avait fini par s'installer sur un terrain privé
A Hendaye, le cirque Muller avait fini par s'installer sur un terrain privé © Radio France - Bixente Vrignon

Hendaye, France

C'est une première sur la côte basque. Réunie en conseil municipal mercredi soir, la Ville a décidé de mettre en place un cahier des charges strict pour encadrer l'accueil des cirques dans sa commune, indiquant privilégier les spectacles "sans animaux sauvages"

Mais ce n'est pas tout : les élus hendayais ont également adopté une motion contre la présence de mammifères sauvages dans les cirques. Ils demandent à ce qu'une loi soit votée en ce sens en France, et se sont appuyés pour cela sur la position de la Fédération des Vétérinaires d'Europe (FVE) qui recommandait en 2015 à toutes les autorités européennes d'interdire ces cirques itinérants. Les deux délibérations ont été votées à l'unanimité.

"Maltraitance animale"

Alors pourquoi ce vote à Hendaye ? Tout simplement parce que la ville ne veut pas revivre ce qu'elle a vécu cet été, lorsque le cirque Muller avait sollicité le maire pour organiser son spectacle. "Devant notre refus, faute de place et en pleine saison estivale, le cirque avait trouvé moyen de se loger chez un particulier", rappelle Kotte Ecenarro. "Nous n'avions donc pas de raisons d'intervenir. Sauf que le lendemain de cette installation, le sous-préfet me téléphonait pour me dire qu'il y avait des dromadaires, un hippopotame et je ne sais combien d'animaux, qui n'avaient pas d'eau". 

Le maire évoque "une maltraitance évidente d'animaux. A la faveur de plusieurs incidents par ailleurs, nous avons décidé de ne plus accueillir de cirques avec animaux."

Kotte Ecenarro, le maire d'Hendaye

Il nous semble que les animaux sont bien mieux ailleurs que dans des cirques, en plein déplacement en tout cas.

La Fondation Brigitte Bardot, qui a lancé cette année une campagne auprès des citoyens et des élus sur le sujet, se félicite d'une telle décision. En France, 380 villes se sont prononcées contre la présence d'animaux dans les cirques. Au Pays basque, deux autres communes ont pris position, indique la fondation : Armendarits et Aroue-Ithorots-Olhaïby.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu