Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : La disparition de Johnny Hallyday

Héritage Hallyday : Laeticia renonce à faire appel sur la compétence des tribunaux français

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Les héritiers de Johnny Hallyday se dirigent probablement vers un accord. Laeticia Hallyday, la veuve du chanteur, a renoncé à faire appel du jugement qui estimait la justice française compétente pour trancher le litige qui l'oppose à Laura et David concernant l'héritage de la star.

Laeticia Hallyday et ses deux filles, en juin dernier.
Laeticia Hallyday et ses deux filles, en juin dernier. © AFP - Eric CABANIS

Laeticia Hallyday a renoncé à faire appel du jugement qui a affirmé que les tribunaux français étaient compétents pour trancher le litige qui l'oppose aux aînés de Johnny Hallyday, Laura et David, concernant son héritage, a annoncé la cour d'appel de Versailles ce mardi.

La cour a indiqué à l'AFP avoir "reçu cet après-midi des conclusions de désistement d'appel de Mme Laeticia Boudou veuve Smet". L'audience en appel devait se tenir le 6 novembre à Versailles. Fin mai, un jugement rendu par le tribunal de grande instance de Nanterre avait marqué un revers pour la veuve de la rock star, disparue en 2017. 

Le testament en faveur de Laeticia remis en question 

Laeticia Hallyday souhaitait que le contentieux qui l'oppose à David Hallyday et Laura Smet soit tranché aux Etats-Unis, où le chanteur a rédigé ses dernières volontés, et non en France. Les juges avaient rejeté sa demande et estimé que Johnny Hallyday avait conservé "jusqu'au bout un mode de vie tout à la fois itinérant et bohème, mais surtout très français, qui l'amenait à vivre de façon (...) habituelle, en France". Le tribunal en avait conclu que malgré ses nombreux voyages et séjours aux Etats-Unis, le chanteur était résident français au moment de sa mort en décembre 2017. Ce qui signifiait que la loi française s'appliquait pour trancher l'héritage, et que David et Laura ne pouvaient pas être déshérités, malgré un testament en faveur de Laeticia écrit aux États-Unis par Johnny. 

"Je choisis la paix"

Dans un message publié sur Instagram la nuit dernière, Laeticia indique : "Je choisis la paix". "Il est temps aujourd’hui d’éclaircir et d’apaiser, dans un dialogue constructif et serein, les incompréhensions et les querelles qui ont maintenant trop duré", précise-telle, indiquant avoir donné à ses avocats les démarches à suivre pour retrouver un climat serein.

Une bataille judiciaire au long cours conclue par un accord ? 

Confirmant un "geste d'apaisement", l'entourage de Laeticia a assuré à l'AFP qu'elle était "prête à négocier mais pas à n'importe quel prix". "Le but est de trouver un accord favorable pour tout le monde", a-t-on indiqué. "Nous ne pouvons que nous réjouir de cette (...) manifestation de volonté d'apaisement", a de son côté indiqué à l'AFP l'un des conseils de David Hallyday, Pierre-Jean Douvier.

David Hallyday et Laura Smet avaient engagé une bataille judiciaire au long cours contre la veuve de leur père pour obtenir leur part d'héritage, dont ils estiment avoir été privés par ce fameux testament rédigé aux Etats-Unis en 2014. Le chanteur y lègue l'ensemble de sa fortune à sa dernière épouse et à leurs deux filles. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu