Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Héroïne : après 10 mois d'enquête, un réseau qui alimentait le grand ouest démantelé au Havre

Un réseau de trafiquants d'héroïne démantelé au Havre après 10 mois d'enquête. 70 policiers ont été mobilisés pour les interpellations le 20 juin dernier. Un laboratoire de conditionnement a été découvert quartier Graville, jusqu'à 40Kg en sortait chaque mois pour alimenter la région grand ouest.

Les enquêteurs de la sûreté urbaine du Havre ont démantelé un réseau d'une dizaine de personnes qui alimentait une partie du grand ouest en héroïne
Les enquêteurs de la sûreté urbaine du Havre ont démantelé un réseau d'une dizaine de personnes qui alimentait une partie du grand ouest en héroïne © Maxppp - Richard Villalon / BELPRESS

C'est une grosse affaire que viennent de boucler, en partie, les policiers de la sûreté urbaine du Havre au terme de presque dix mois d'enquête. Sept personnes ont été interpellées. Elles formaient une équipe soudée et très organisée, un laboratoire de conditionnement d'héroïne a été découvert quartier Graville, 10Kg saisis, onze véhicules et de l'argent liquide. Le réseau alimentait une bonne partie du grand ouest.

"Un clan" aux manettes

D'après les enquêteurs, le réseau semblait en place depuis plusieurs années. Une équipe d'une dizaine de personnes originaire du quartier Caucriauville, avec une certaine stature dans le quartier. Tous très soudé, "un clan" selon les enquêteurs, qui était méfiant et professionnel. Tous les quinze jours changement de véhicules ou encore une grande prudence lors de leurs déplacements. 

ECOUTEZ L'un des enquêteurs sur le profil des trafiquants

30 à 40 Kg d'héroïne chaque mois

En septembre 2020, les surveillances policières téléphoniques et physiques débutent. Les enquêteurs découvrent ensuite un laboratoire de conditionnement de l'héroïne qui est régulièrement déménagé.  Ce laboratoire, le point faible du réseau, est finalement perquisitionné, quartier Graville. Une petite cave sous une maison de ville où les policiers trouvent tout l'attirail du parfait chimiste : masques à gaz, combinaisons, une presse, du cellophane. 

Les interpellations suivent, le 20 juin, c'est un dimanche et de nuit, ce qui est rare.  En tout soixante-dix policiers sont mobilisés pour l'occasion. La sûreté urbaine du Havre reçoit l'appui de plusieurs autres services Havrais et Rouennais. Sept trafiquants sont interpellés, des personnes sans emploi ou au RSA avec un train de vie pas vraiment en adéquation avec leurs revenus comme des voyages réguliers au ski ou en Afrique l'été. Cinq ont été mis en examen pour trafic de stupéfiants et associations de malfaiteurs, ils sont en détention provisoire. 

Chaque mois sortait de ce laboratoire Havrais entre 30 et 40Kg d'héroïne et le réseau organisait également des voyages-éclairs pour alimenter tout le grand ouest.

ECOUTEZ Le procureur de la République du Havre, Bruno Dieudonné

Priorité à la lutte contre les stupéfiants

Ce genre d'affaire est "atypique" au Havre d'après le Procureur de la République car la cité Océane est plutôt habituée aux trafic de cocaïne souvent en lien avec l'activité portuaire. Le nouveau commissaire divisionnaire du Havre Patrick Longuet et le Procureur de la République ont donc félicité les services pour "un travail remarquable et un gros investissement". La lutte contre les trafics de stupéfiants étant une priorité du ministère de l'Intérieur, le commissaire divisionnaire Longuet, arrivé tout droit de Marseille il y a quelques semaines, précise : "On en fera d'autres". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess