Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Héroïne, cannabis et médicaments, il dealait près de la mairie de Limoges pour financer sa consommation

jeudi 26 avril 2018 à 15:13 - Mis à jour le jeudi 26 avril 2018 à 18:08 Par Nathalie Col, France Bleu Limousin

Un toxicomane Limougeaud a été interpellé pour trafic de drogue ce mardi à Limoges. Il a reconnu qu'il vendait de l'héroïne, du cannabis et des médicaments classés comme stupéfiants, pour financer sa propre consommation et il devra s'en expliquer devant la justice.

Un pistolet d'alarme, la drogue et l'argent saisis lors de la perquisition chez ce toxicomane de Limoges.
Un pistolet d'alarme, la drogue et l'argent saisis lors de la perquisition chez ce toxicomane de Limoges. - © Police Nationale

Limoges, France

La police nationale a mis la main sur un dealer qui faisait son trafic dans le quartier de la mairie de Limoges. L'homme de 52 ans, déjà bien connu de la police, vendait de l'héroïne, du cannabis et divers médicaments classés stupéfiants et normalement disponibles uniquement sur ordonnance. C'est un informateur qui a permis de mettre en place une surveillance dans le secteur et de repérer un client, puis de remonter jusqu'à lui.

Une prise d'héroïne relativement importante pour Limoges

Au domicile de ce toxicomane, les enquêteurs ont saisi 134 grammes d'héroïne - une quantité relativement importante pour une ville comme Limoges - ainsi que 75 grammes de cannabis, près de 6.000 euros en liquide, deux balances de précision et un pistolet d'alarme. La valeur totale de sa marchandise est estimée à 7.000 euros. L'homme a expliqué qu'il dealait pour financer sa consommation importante de drogues dures. Il devait être jugé en comparution immédiate ce jeudi après-midi, mais il a fait un malaise lors de l'audience devant le tribunal correctionnel de Limoges. Il a été transféré au CHU de Limoges. L'acheteur  interpellé en sortant de chez lui, a pour sa part été convoqué en fin d'année pour une ordonnance pénale.