Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Hérouville-Saint-Clair : l'incendiaire de l'école du Bois condamné

vendredi 7 mars 2014 à 18:58 Par Jean-Baptiste Marie, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Marc, un Hérouvillais de 23 ans, a été condamné par le Tribunal correctionnel de Caen pour avoir incendié l'école du Bois d'Hérouville-Saint-Clair dans la nuit du 31 janvier au 1er février dernier. Il écope de 30 mois de prison dont 18 ferme. Déjà détenu, il est retourné en prison.

Tribunal Correctionnel de Caen
Tribunal Correctionnel de Caen © Radio France - Jean-Baptiste Marie

Déjà condamné pour violence aggravé en réunion, Marc, s'est de nouveau retrouvé à la barre du Tribunal correctionnel de Caen. Jugé en comparution immédiate, le jeune Hérouvillais de 23 ans présente bien. Dans ces explications, il est moins convaincant. Il ne justifiera d'ailleurs jamais son acte à l'audience.

"Priver les gamins de leur école, c'est moche !"

Interpellé plus de dix jours après les faits, alors qu'il est en train d'incendier des encombrants à Hérouville-Saint-Clair, Marc nie être l'auteur de l'incendie de l'école du Bois, début février. "Priver les gamins de leur école, c'est moche"... déclare-t-il en garde à vue. Plus tard, Marc a reconnu avoir incendié le groupe scolaire. Il l'a redit devant le Tribunal.

L'audience au tribunal de l'incendiaire d'Hérouville-Saint-Clair

Le Procureur de la République avait requis trois ans de prison dont un avec sursis. Les juges du Tribunal l'ont condamné à un an et demi ferme assortis d'un an de sursis. Marc devra soigner ses problèmes d'alcool et de stupéfiants. Il a aussi l'interdiction de paraître à Hérouville-Saint-Clair pendant deux ans, à sa sortie de prison.