Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Hockey-sur-glace à Épinal : "quand un club a des difficultés, c'est une catastrophe pour tout le monde"

dimanche 18 mars 2018 à 19:05 Par Lucas Valdenaire, France Bleu Sud Lorraine

Ce lundi, la direction des Gamyo d'Épinal passe devant le gendarme financier du hockey-sur-glace français et doit maintenant justifier ses difficultés de trésorerie. Une situation qui inquiète jusqu'au plus haut niveau de la Fédération française. Le témoignage de son directeur général Éric Ropert.

"L'intérêt de tout le monde, c'est qu'Épinal reste en Ligue Magnus" - Eric Ropert, directeur général de la Fédération française
"L'intérêt de tout le monde, c'est qu'Épinal reste en Ligue Magnus" - Eric Ropert, directeur général de la Fédération française © Maxppp - Anthony Massardi

Épinal, France

"Quand un club a des difficultés, c'est une catastrophe pour tout le monde," lâche Eric Ropert. Le directeur général de la Fédération française de hockey-sur-glace suit avec attention la situation des Gamyo d'Épinal : ses différentes procédures judiciaires (révélées par France Bleu Lorraine) et son passage ce lundi devant la CNSCG, la Commission nationale de suivi et de contrôle de gestion. 

"Une catastrophe locale"

"C'est d'abord une catastrophe locale, et Dieu sait qu'à Épinal, le hockey a une place très importante. Pour avoir joué à Épinal il y a longtemps, je sais à quel point les supporters d'Épinal sont passionnés."

Éric Ropert était joueur professionnel de 1981 à 1996. Il est notamment passé par les clubs de Caen, Rouen et Angers. Il a donc eu l'occasion de venir à Poissompré pour affronter les Spinaliens.

"Et puis, c'est une catastrophe aussi pour l'ensemble du hockey. Personne ne peut se réjouir des difficultés d'un autre club. Cela dessert forcément l'avenir de notre sport, l'image du sport."

"Quand un club a des difficultés, poursuit le directeur général de la Fédération, on a du mal à attirer des jeunes. Il y a moins de monde qui vient dans la patinoire. Et ce n'est absolument pas souhaitable. On fait toujours le maximum pour aider les clubs, c'était le cas quand le club a eu des soucis il y a quelques temps." 

"Que le hockey reste le sport important d'Épinal"

Éric Ropert fait allusion ici à l'intersaison 2015, quand le club vosgien avait échappé de peu à la relégation administrative. Aujourd'hui, la direction est soumise à un contrat d'objectifs. Parmi eux : un budget excédentaire de 82.000 euros au 30 avril prochain.

"L'intérêt de tout le monde, c'est que le club d'Épinal continue en Magnus, se stabilise financièrement, que la patinoire soit toujours pleine et que ça reste le sport important d'Épinal."