Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une fillette de 11 ans tuée à Feurs, sa mère interpellée et hospitalisée

samedi 26 août 2017 à 17:24 Par Kevin Boderau et David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Une enfant de 11 ans a été trouvée morte ce samedi matin à son domicile de la rue des Jardins de Thélois à Feurs dans la Loire. Sa mère, âgée d'une cinquantaine d'années serait la principale suspecte. Elle a été interpellée et hospitalisée. Son état étant jugé incompatible avec une garde à vue.

C'est dans cette maison que la fillette a été retrouvée morte
C'est dans cette maison que la fillette a été retrouvée morte © Radio France - David Valverde

Feurs, France

Les circonstances qui entourent le décès de cette jeune fille de 11 ans sont encore floues, mais c'est un terrible drame qui s'est joué ce samedi matin dans une maison d'un quartier résidentiel très tranquille de l'est de Feurs. Vers 11 heures ce matin les secours sont intervenus pour une fillette en arrêt cardio-respiratoire. D'après nos informations, l'enfant aurait succombé à un étranglement. Des traces de strangulation ont été retrouvées sur le corps de la victime. C'est le grand frère, âgé d'une vingtaine d'années qui a prévenu la police.

Les enquêteurs de la brigade de gendarmerie ont quitté les lieux aux alentours de 16 heures et désormais, rien ne laisse soupçonner ce qu'il s'est passé ce samedi matin, si ce n'est les scellés sur le domicile de la victime.

Les enquêteurs ont apposés des scellés sur la porte de la maison de la victime - Radio France
Les enquêteurs ont apposés des scellés sur la porte de la maison de la victime © Radio France - David Valverde

Une famille très discrète...

Selon les habitants du quartier, la victime et sa mère se sont installées, il y a moins de deux ans dans le quartier. Un quartier où tout le monde semble échanger sauf justement avec la victime et sa famille que des voisins nous ont dit "ne pas connaître". Selon eux la fillette était scolarisée au collège privée Saint Marcellin Champagnat à Feurs.

...mais connue de la justice

Selon nos confrères du Parisien.fr, la mère, une infirmière d'une cinquantaine d'années , était dépressive et en arrêt-maladie. Le papa est lui en prison pour des violences sexuelles commises au sein de la famille.

L'autopsie du corps de la victime ne sera pas pratiquée avant lundi d'après le procureur de la République de la Loire.