Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Hommage à Chantal Mazet, la "gilet jaune" renversée au Pont-de-Beauvoisin

dimanche 2 décembre 2018 à 16:53 Par Valentine Letesse, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Une cinquantaine de Savoyards ont rendu hommage ce dimanche sous une pluie battante à Chantal Mazet, "gilet jaune", renversée sur un rond-point le 17 novembre au premier jour des manifestations.

Des gerbes de fleurs ont été déposés sur le rond-point de Pont-de-Beauvoisin où Chantal Mazet a été renversée le 17 novembre.
Des gerbes de fleurs ont été déposés sur le rond-point de Pont-de-Beauvoisin où Chantal Mazet a été renversée le 17 novembre. © Radio France - Valentine Letesse

Le Pont-de-Beauvoisin, France

"Hommage des gilets jaunes à Chantal Mazet" peut-on lire sur les gerbes de fleurs. Ce dimanche, une cinquantaine de savoyards se sont réunis à Pont-de-Beauvoisin pour rendre hommage à la manifestante de 63 ans, renversée par une voiture le 17 novembre

Les savoyards se sont réunis sur le parking du stade de Pont-de-Beauvoisin à coté du rond-point où Chantal Mazet a été tuée.  - Radio France
Les savoyards se sont réunis sur le parking du stade de Pont-de-Beauvoisin à coté du rond-point où Chantal Mazet a été tuée. © Radio France - Valentine Letesse

Des fleurs, des bougies et un gilet jaune

Au bord du rond-point où Chantal Mazet est morte, les savoyards se recueillent et déposent des fleurs, des bougies mais aussi un gilet jaune. La manifestante de 63 ans est décédée le premier samedi du mouvement alors que le barrage filtrant était à peine mis en place.

"À chaque fois que je mets mon gilet, je pense à Chantal." - Delphine, gilet jaune.

Sous son parapluie, Delphine, mère au foyer et gilet jaune au péage de Belmont-Tramonet explique penser "tous les jours à Chantal" depuis le drame. "À chaque fois que je mets mon gilet je pense à Chantal parce qu'on a commencé le mouvement avec elle, on avait bien sympathisé. On était avec elle lorsqu'il lui est arrivé ça, alors dès que je mets mon gilets, c'est pour Chantal" poursuit la jeune femme.

"J'étais juste à coté d'elle, ça aurait pu être moi à sa place." - Sandrine, gilet jaune.

"C'était très important" pour Sandrine,d'être présente pour cet hommage et "d'honorer la mémoire" de cette mère de famille. Présente au moment du drame, cette ambulancière a tenu à prononcer un discours, suivi d'un lâcher de pigeons, sur le parking du stade juste à coté. Lors de cet hommage, deux des filles de Chantal Mazet étaient présentes.

L'hommage à Chantal Mazet s'est déroulé sous une pluie battante. - Radio France
L'hommage à Chantal Mazet s'est déroulé sous une pluie battante. © Radio France - Valentine Letesse