Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hommage à leur collègue assassinée à Rambouillet : rassemblement de plusieurs dizaines de policiers à Orléans

-
Par , France Bleu Orléans

Environ 50 policiers se sont rassemblés ce lundi après-midi devant le commissariat d'Orléans pour rendre hommage à Stéphanie Monfermé, l'agente administrative assassinée vendredi à Rambouillet. En silence, mais avec "de la colère".

Rassemblement de policiers devant le commissariat d'Orléans, ce lundi 26 avril 2021
Rassemblement de policiers devant le commissariat d'Orléans, ce lundi 26 avril 2021 © Radio France - Antoine Denéchère

Plusieurs dizaines de policiers se sont rassemblés durant quelques minutes, en silence, ce lundi en fin d'après-midi dans la cour du commissariat d'Orléans, afin de rendre hommage à Stéphanie Monfermé, la fonctionnaire de police tuée vendredi dernier par un homme radicalisé.

Ce rassemblement a eu lieu partout en France à 17h30, à l'appel du syndicat SGP-FO. A Orléans, ils étaient un peu plus d'une cinquantaine, avec la présence du patron des policiers, le commissaire Thierry Guiguet-Doron, directeur départemental de la sécurité publique.

En colère contre nos responsables !

Patrick Lavainne, secrétaire départemental du syndicat SGP-FO, parle d'un "ras-le-bol" : "c'est un assassinat, c'est lâche, ça peut se passer dans n'importe quel commissariat de France, partout. On est en colère contre nos responsables, contre tous ceux qui ne nous donnent pas les moyens de travailler en sécurité. Aujourd'hui, on tire sur tous les services pour avoir des effectifs et les mettre sur la voie publique, on est à moins 80 fonctionnaires à Orléans, c'est ça la réalité", explique le syndicaliste. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour Patrick Lavainne, "il faut renforcer les effectifs et la sécurité de l'accueil du commissariat d'Orléans. Par moments, les collègues ne sont pas en sécurité à l'accueil du commissariat, c'est clair !"

Rappelons que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin est récemment venu à Orléans annoncer l'arrivée prochaine de 38 policiers supplémentaires dans les commissariats de Montargis et Orléans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess