Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hommage à Epinal des policiers à Xavier Jugelé : "nous sommes tous exposés"

-
Par , , France Bleu Sud Lorraine

Comme partout en France, un hommage a été rendu ce mardi matin devant le commissariat d'Epinal à Xavier Jugelé, le policier tué lors de l'attentat sur les Champs-Elysées le 20 avril. Une cinquantaine de personnes se sont réunies devant le commissariat.

Une cinquantaine de personnes rassemblées ce mardi matin devant le commissariat d'Epinal
Une cinquantaine de personnes rassemblées ce mardi matin devant le commissariat d'Epinal © Radio France - Claudine Cunat

Policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers, civils : devant le commissariat d'Epinal (Vosges), une cinquantaine de personnes ont tenu à rendre hommage ce mardi en fin de matinée à Xavier Jugelé, le policier de 37 ans, tué jeudi 20 avril de deux balles dans la tête sur les Champs-Elysées à Paris lors d'une mission de surveillance et de sécurisation de la voie publique.

Valeurs républicaines

Lecture du message du Directeur général de la Police nationale, minute de silence et Marseillaise. "Encore une fois, la police a été touchée directement en plein coeur de Paris", déplore Alexandre Remy, secrétaire départemental adjoint du syndicat Alliance dans les Vosges. "C'est une période très difficile. Nous devons être prudents, vigilants. On est là pour protéger tous les citoyens. La fatigue pèse. Tout le monde est exposé, les valeurs républicaines sont visées".

De son côté, Alain de Golmard, policier à la retraite, ne s'imaginait pas ailleurs qu'à cette cérémonie d'hommage. "On a toujours eu des blessés et des morts en service mais pas dans ces conditions. Pas assassiné lâchement comme ça. C'est à peine croyable, une montée de violence inouïe."

C'est malheureux de se rencontrer dans ces circonstances. Mais c'est notre place"

De la même manière à Nancy, 250 personnes se sont rassemblées devant l'Hôtel de police. A Paris, l'hommage national était présidé par François Hollande et s'est tenu en présence des deux candidats qualifiés pour le second tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess