Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Hôpitaux de Paris : suicide d'un agent de l'AP-HP à l'Hôtel Dieu

mardi 6 mars 2018 à 18:06 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Un agent de l'AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris) s'est suicidé vendredi 2 mars 2018 dans les locaux du service central de Santé au Travail situés à l'Hôtel Dieu à Paris. L'agent était en arrêt maladie depuis juillet 2017 et il s'est donné la mort juste avant de voir une psychologue.

Suicide dans des locaux de l'AP-HP.
Suicide dans des locaux de l'AP-HP. © Maxppp - Bruno LEVESQUE

Paris, France

Un agent de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris s'est suicidé vendredi 2 mars 2018 dans les locaux du service Central de Santé au Travail (SCST) situés à l’Hôtel Dieu, à Paris, indique un communiqué de l'AP-HP ce mardi.  Cet agent était en arrêt maladie depuis juillet 2017. Elle devait rencontrer une psychologue du service et c'est juste avant son rendez-vous qu'elle a mis fin à ses jours. 

Malgré l’intervention des équipes de l’Hôtel Dieu, elle n’a pas pu être réanimée. Une cellule de soutien psychologique a été mise en place et a accueilli les personnels qui le souhaitaient. Les services de police se sont immédiatement rendus sur les lieux.

Un message d'alerte pris au sérieux

Tout a commencé le mardi 27 février 2018 à la mi-journée, précise l'AP-HP. L'agent alerte elle-même l'AP-HP de son intention de mourir. Ce message laisse présager un passage à l’acte et il est pris très au sérieux. L'agent avait déjà fait une tentative de suicide.

L'AP-HP indique avoir pris plusieurs mesures pour lui venir en aide.   

Le jeudi 1er mars au soir, la psychologue de la médecine du travail de l’AP-HP est contactée par l’agent pour un rendez-vous. Le lendemain, elle se rend à ce rendez-vous avec une amie et c'est juste avant la rencontre avec la psychologue que le drame se produit.