Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Hôtel du Palais à Biarritz: Le rapporteur public demande le rejet des recours déposés contre la ville

Par

Le rapporteur public du tribunal administratif de Pau demande le rejet des recours déposés par Nathalie Motsch et François Amigorena dans l'affaire de l'hôtel du Palais à Biarritz. L'audience se déroule mardi 25 juin en matinée..

L'hôtel du palais à Biarritz L'hôtel du palais à Biarritz
L'hôtel du palais à Biarritz © Radio France - Valérie Menut

L’hôtel du Palais fait à nouveau l’actualité en Pays basque. Le célèbre palace de Biarritz, qui doit accueillir les délégations du G7 du 24 au 26 août prochains, est au cœur d'une bataille judiciaire. Une audience doit se tenir ce mardi matin 26 juin devant le tribunal administratif de Pau. Les magistrats doivent examiner deux requêtes déposées par deux élus biarrots. François Amigorena et Nathalie Motsch contestent la manière dont la Ville est en train de céder la gestion de l’établissement de luxe au groupe immobilier américain Hyatt. Mais les deux recours ont peu de chance d'aboutir puisque le rapporteur les contestent. Le tribunal administratif va écouter les deux avocats des élus ainsi que les conseils de la ville de Biarritz et de la société d'économie mixte de l'hôtel du Palais de Biarritz ( Socomix).

Publicité
Logo France Bleu

Le rejet demandé

Son rôle devant la juridiction administrative est d'analyser les litiges et de proposer des solutions. Le rapporteur public de Pau, va demander le rejet des deux recours déposés par Nathalie Motsch et François Amigorena qui depuis des mois ferraillent contre le maire de Biarritz Michel Veunac. Les deux élus, dont la rupture avec la majorité est consommée, estiment que l'accord passé avec l’opérateur américain va à l'encontre des intérêts de la Ville qui, si elle reste propriétaire des murs, perd la capacité à piloter un établissement construit sur les ordres de Napoléon III pour son épouse l’impératrice Eugénie de Montijo. 

65 millions d'euros

Pour fonder leurs demandes devant le tribunal, ils avancent un argument principal : Le conseil municipal n'avait pas toutes les informations en main pour trancher et se faire une opinion éclairée sur le transfert de gestion et le montage financier de 65 millions d'euros. Le rapporteur public n'est pas d'accord avec eux et ses conclusions vont dans le sens de la mairie. IL y a de fortes chances que le tribunal suive ses demandes comme il le fait généralement. Le jugement sera mis en délibéré.

Ma France : Mieux vivre

Après vous avoir interrogés sur les "économies d'énergie", nous avons choisi de nous intéresser à vous, via cette nouvelle consultation citoyenne, lancée avec Make.org . Que faites-vous ou que voudriez-vous faire pour améliorer la qualité de votre quotidien, de votre vie même ? Bien-être, activités physiques, alimentation, activités créatives, voyages, réorientation professionnelle, changement de vie, valeurs familiales, etc. : partagez avec les autres vos bonnes idées, actions et réflexions.

Publicité
Logo France Bleu