Faits divers – Justice

Huelgoat : Les pompiers manquent de volontaires pour faire tourner la caserne

Par Annaïg Haute, France Bleu Breizh Izel jeudi 15 septembre 2016 à 0:01

Une campagne de communication est lancée pour séduire de nouveaux volontaires.
Une campagne de communication est lancée pour séduire de nouveaux volontaires. © Radio France - Annaïg Haute

Ils ne sont plus que quinze pour assurer les gardes dans le centre de secours de cette commune du centre Bretagne, insuffisant pour affronter cette mission épuisante au quotidien.

Des gardes de nuit toutes les trois semaines. Un peu compliqué à assurer pour les quinze pompiers volontaires qui se relaient par équipe de cinq dans ce centre de secours flambant neuf de Huelgoat

C'est ce qui a conduit les élus du secteur à imaginer une campagne avec les pompiers, pour séduire de nouveaux volontaires. Des prospectus vont être distribués dans les boîtes aux lettres d'un public cible.

D'autant que le secteur de Huelgoat est jugé à risque. Il y a beaucoup de randonneurs, et donc de passage et des risques de feux. A cela s'ajoute l'éloignement des gros centres, Morlaix et Carhaix, ces casernes sont trop éloignés pour intervenir rapidement.

Habiter à moins de 10 minutes de la caserne

Le premier critère de sélection est géographique. Il faut habiter à moins de dix minutes de la caserne, que cela soit à Huelgoat ou dans les communes voisines. Il y a aussi un âge minimum, 16 ans, et il faut etre disponible (un étudiant qui ne rentrerait que le week end, ne peut pas etre sélectionné). Des accords peuvent être passés avec les employeurs pour organiser les plannings. Et même si il n'y a pas besoin d'être super costaud, il faut quand meme un minimum de condition physique.

Des prospectus vont être diffusés dans les boîtes aux lettres d'un public cible.  - Radio France
Des prospectus vont être diffusés dans les boîtes aux lettres d'un public cible. © Radio France - Annaïg Haute

La caserne sera désormais ouverte aux personnes intéressées tous les deuxièmes samedi du mois.

Les personnes sélectionnées sont indemnisées pour cet engagement et bénéficient de formation.

L'année dernière,  le centre de secours à fait 277 opérations de secours, essentiellement du secours à la personne.