Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Meurtre d'Agnès Marin

Huis-clos total dans le procès Agnès Marin

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu
Manuel

La décision est tombée peu après 11 heures, mardi, à l'ouverture du procès devant les assises du Puy-de-Dôme : les audiences du meurtrier présumé d'Agnès se dérouleront à huis-clos. Une déception pour la famille Marin, qui demandait un procès public.

Le palais de justice du Puy-en-Velay
Le palais de justice du Puy-en-Velay © Maxppp

C'était tout l'enjeu de ce début de procès. La famille d'Agnès, violée et tuée en novembre 2011 au Chambon-sur-Lignon, réclamait des débats publics. De son côté, l'avocate de Mathieu, 17 ans à l'époque des faits, a plaidé pour le huis-clos.

"*Pour moi [Mathieu] c'est un enfant" * - son avocate

"Sa personnalité est construite avec de telles pathologies qu'on a le risque, soit qu'il se taise, soit qu'il surjoue ", explique Me Joëlle Diez. "Pour moi c'est un enfant, un grand enfant. Quand on bouscule les choses, on se heurte à un possible mutisme ", a-t-elle insisté.

Cette première semaine de procès va être consacrée à une première accusation de viol sur une amie de 15 ans et avec menace d'une arme. Cette affaire remonte à août 2010 dans le Gard. L'avocate de la jeune victime a également plaidé pour le huis-clos.

L'avocate de la famille procès Agnès

Déception pour la famille d'Agnès

Cette décision de tenir le public et la presse à l'écart des débats (plus de 80 journalistes s'étaient accrédités pour ce procès) est une déception pour la famille d'Agnès.

Frédéric Marin, le père d'Agnès était particulièrement déçu en apprenant que le procès se tiendrait à huis-clos.

Clone of Maître Spizner, l'avocat de la famille d'Agnès.

L'avocate général avait également réclamé un procès public. Les débats vont maintenant durer dix jours. Verdict attendu sans doute le 28 juin. Mathieu, aujourd'hui âgé de 19 ans, risque la perpétuité.

→ Lire aussi :

L'ouverture du procès racontée par Olivier Vidal, l'envoyé spécial de France Bleu Pays d'Auvergne

→ Notre dossier : Le meurtre d'Agnès Marin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu