Faits divers – Justice

Huit ans de réclusion criminelle pour le violeur d'Amélie-les-Bains

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon mercredi 12 mars 2014 à 15:49

Palais de justice de Perpignan
Palais de justice de Perpignan © Marie Rouarch / Radio France

La cours d'assises des Pyrénées-Orientales a condamné à 8 ans de réclusion criminelle un homme de 39 ans reconnu coupable de viol sur une des ses connaissances en 2011 à Amélie-les-Bains.

8 ans de réclusion criminelle , c'est le verdict de la cour d'assises des Pyrénées-Orientales rendu ce mercredi midi dans le procès pour viol après deux jours d'audience. Un homme de 39 a été reconnu coupable de viol sur une femme de 53 ans.

Il cherchait un bon coup pour la soirée

"Je n'avais pas eu de relation sexuelle depuis 6 mois, alors comme je savais qu'elle buvait, j'ai pensé lui demandé à elle, je me suis dit qu'elle s'en souviendrait plus."

Voilà comment ce peintre en bâtiment raconte cette soirée du 15 mars 2011. Il sortait d'un bar où il avait pris plusieurs apéros, et il cherchait un bon coup pour la soirée... cette femme, il l'avait rencontrée quelques mois auparavant par l’intermédiaire d'un ami, dans un premier temps il affirme qu'elle était consentante avant d'admettre une certaine contrainte .La version de la victime est totalement différente, elle raconte les coups de poings au visage dès qu'elle lui a ouvert la porte, le viol dans la chambre "je vais te baiser, ferme là ou je te tape",

Les médecins constateront trois jours après de multiples hématomes sur le corps de la victime. Cet homme avait déjà tenté de la violer un mois auparavant chez lui, mais elle n'avait pas porté plainte, de peur qu'on ne la croit pas. Cet homme a manifestement besoin de soin , il est dangereux selon les psychiatres qui l'ont examiné.

Durant les deux jours de procès l'accusé a tenté de minimiser son rôle dans ce viol, affirmant qu'il ne se souvenait plus de rien.Son avocat a plaidé l'acquittement , le procureur avait requis 10 ans de prison, il a finalement été condamné à 8 ans de réclusion criminelle.