Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Huit jeunes condamnés pour de multiples cambriolages dans le sud Deux-Sèvres

-
Par , France Bleu Poitou

A eux huit, ils cumulaient 118 délits. Huit jeunes âgés de 19 ans a 23 ans ont été condamnés ce jeudi après-midi par le tribunal correctionnel de Niort pour des cambriolages commis dans le secteur de Brûlain, Melle, ou encore Lezay.

Les huit jeunes ont été condamnés ce jeudi après-midi par le tribunal correctionnel de Niort
Les huit jeunes ont été condamnés ce jeudi après-midi par le tribunal correctionnel de Niort © Radio France - Noémie Guillotin

Niort, France

C'est une bande pas très organisée qui comparaissait ce jeudi après-midi devant le tribunal correctionnel de Niort. Huit Deux-Sévriens âgés de 19 ans plus les jeunes, 23 ans pour les plus âgés ont été condamnés pour de multiples cambriolages. 118 délits cumulés à eux huit. Des vols donc principalement commis en 2017 et 2018 dans le sud Deux-Sèvres, dans un rayon d'une trentaine de kilomètres autour de Brûlain. Ils écopent de peines allant de quatre mois de prison avec sursis à deux ans ferme. La peine la plus lourde est prononcée à l'encontre du jeune mis en cause dans le plus de faits, 66 au total. 

Des jeunes qui avaient l'habitude de repérer les maisons dont les volets étaient fermés depuis plusieurs jours. Ils s'introduisaient à l'intérieur avec un pied de biche et repartaient avec tout - des bijoux, des ordinateurs, des armes... et parfois n'importe quoi - aspirateur, appareils auditifs, jus d'orange... Beaucoup de particuliers ciblés mais aussi des clubs de foot ou des distributeurs de pain de petites communes du sud Deux-Sèvres.

C'est une épreuve traumatisante

Les prévenus, dont certains ont encore un visage juvénile, reconnaissent les faits qui leur sont reprochés. Le principal prévenu explique qu'un homme lui rachetait les objets. En échange "il me donnait du cannabis, m'aider à manger", raconte le garçon de 20 ans, déjà condamné pour vol. Pas inquiété par les forces de l'ordre il se sentait "tout-puissant", alors il continuait. 

Une quinzaine de victimes se relaient à la barre pour témoigner. "C'est un épreuve traumatisante et il faut du temps pour s'en remettre. On m'a pris des bijoux et il y a le côté affectif, sentimental, qu'on ne récupère pas", lance une victime. Une autre demande où est passée la nappe dans sa famille depuis 300 ans et qui a servi de balluchon aux cambrioleurs. Mais les prévenus ne se rappellent plus. 

On n'est pas dans la grande criminalité mais dans la grande immaturité

"On n'est pas dans la grande criminalité mais dans la grande immaturité" lance l'avocate de l'un d'eux. Mais le préjudice est très important. Il s’élèverait à plus de 80.000 euros pour les objets volés. Une somme qui peut être doublée estime le procureur de la République si l'on rajoute toutes les dégradations. Les peines s'accompagnent d'ailleurs de plusieurs dizaines de milliers d'euros d'indemnisations pour les victimes.

Des mineurs sont également poursuivis dans ce dossier de grande ampleur par la justice des enfants.

Choix de la station

France Bleu