Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Violences après la mort de deux jeunes du quartier Mistral, à Grenoble

Huit mois de prison ferme pour l'homme jugé en comparution immédiate suite aux émeutes du quartier Mistral à Grenoble

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

L'homme de 25 ans interpellé en flagrant délit de violences envers les forces de l'ordre dans la nuit de lundi à mardi dans le quartier Mistral à Grenoble a été condamné à huit mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Il a été placé en détention. Il avait déjà plusieurs condamnations à son casier.

C'était pendant l'une des nuits  de violences dans le quartier Mistral
C'était pendant l'une des nuits de violences dans le quartier Mistral © Maxppp -

L'homme a été arrêté dans le quartier Mistral pendant la troisième nuit des violences qui ont suivi l'accident de scooter où deux jeunes de 17 et 19 ans ont été tués samedi soir près du Pont de Catane à Grenoble. Il était en train de jeter une barre de fer et un parpaing sur des policiers. Il était jugé ce mercredi en comparution immédiate pour violences, rébellion et outrage devant le tribunal correctionnel de Grenoble .  

Six condamnations, la dernière datait du matin

Le jeune homme âgé de 25 ans avait déjà six condamnations à son casier judiciaire pour des faits de vols avec violence, la dernière -à 6 mois de prison ferme- pour violences avec arme ne datait que du matin même et il en avait fait appel.

L'avocat de la défense a plaidé la relaxe

A l'audience, il a nié avoir été violent envers les forces de l'ordre. Son avocat a plaidé la relaxe. Il a néanmoins été condamné à 8 mois de prison ferme, assortis d'un mandat de dépôt, ce qui a entraîné sa mise en détention immédiate dès la fin du procès.  Les magistrats ont tenu compte de son passé en fixant la peine, et notamment de sa toute récente condamnation quelques heures à peine avant les faits. 

Le jeune homme est le seul à avoir été interpellé -et jugé- pendant les trois nuits d'émeutes urbaines qui ont suivi l'accident. La mort des deux jeunes originaire du quartier Mistral a provoqué une vague de dégradations, de violences et de défiance envers la police dans le quartier et plusieurs autres de l'agglomération.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu