Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Huit mois de prison pour l'agresseur d'une prof d'un lycée de Brive

vendredi 6 octobre 2017 à 17:16 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

L'homme était jugé pour avoir asséné un coup de pied à une enseignante du lycée Danton de Brive, début septembre.

De nombreux collègues de l'enseignement victime de l'agression, et des élèves du lycée Danton, étaient présents pour assister à l'audience
De nombreux collègues de l'enseignement victime de l'agression, et des élèves du lycée Danton, étaient présents pour assister à l'audience © Radio France - Nicolas Blanzat

Brive-la-Gaillarde, France

Le jeune homme de 18 ans, jugé ce vendredi à Brive pour avoir agressé une enseignante du lycée Danton à coup de pied le 12 septembre dernier, vient d'être condamné à huit mois de prison dont six mois avec sursis mise à l'épreuve pendant deux ans, et 150€ d'amende par le tribunal correctionnel de Brive. Il devra aussi verser 1.000€ de dommages et intérêts à l'enseignante.

Il était jugé pour des violences aggravées par trois circonstances et pour intrusion dans le lycée Danton. A la barre, il a présenté des excuses plusieurs fois et a tenté d'expliquer son geste en évoquant les 200€ promis par les deux mineurs également poursuivis dans ce dossier. Le tribunal est allé au delà des réquisitions du parquet qui réclamait six mois de prison dont quatre avec sursis. Au vu de la situation du mis en cause (aucun casier judiciaire, formation en cours, jeunesse et situation familiale stable), le tribunal n'a pas donné suite au mandat de dépôt sollicité par le parquet.