Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Huit personnes poursuivies pour avoir séquestré un couple de commerçants et son fils au Cap d'Agde

-
Par , France Bleu Hérault

Un couple de commerçants et son fils ont été séquestrés l'été 2014 à leur domicile et plus de 25.000 euros ont été dérobés. Les deux agresseurs et leurs complices présumés sont jugés à partir de ce jeudi. Le procès dure deux jours.

La salle des pas perdus du Tribunal de Grande Instance de Béziers
La salle des pas perdus du Tribunal de Grande Instance de Béziers © Radio France - Stéfane Pocher

Cinq hommes et trois femmes âgés de 26 à 43 ans sont poursuivis à partir de ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Béziers pour vol en bande organisée avec armes. Ils sont soupçonnés d'avoir agressé en août 2014 une famille de commerçants qui tenait un bar glacier au Cap d'Agde (Hérault). Une longue et minutieuse enquête menée par le SRPJ de Montpellier a permis de remonter jusqu'aux suspects deux ans après les faits. Trois d'entre eux reconnaissent ce vol.

Ils comparaissent tous libre

Ce 18 août 2014, deux hommes encagoulés et armés d'un pistolet à billes et d'une arme de poing séquestrent sans violence physique cette famille de trois personnes dont un mineur de 15 ans. Il est un moins de 2h du matin. Leur domicile à Agde est encore vide. Le fils de 15 ans est le premier à rentrer à scooter. Il vient de quitter le Cap d’Agde où il travaille l’été avec son père.  

En ouvrant le portail automatique l’adolescent est braqué par deux hommes, pistolet sur la tempe

Ces derniers le menacent et entrent avec lui dans la maison. Les individus fouillent la demeure et localisent un coffre-fort dans la chambre. Devant la maison et devant le commerce au Cap d'Agde, des guetteurs sont positionnés pour prévenir des déplacements du couple ou de la police.

Le père est le deuxième à arriver. Sous la menace, il ouvre le coffre-fort dans lequel se trouve 15.000 euros en liquide, des tickets restaurants, des chèques vacances (3.000 euros) et des bijoux (d'une valeur de 6.000 euros). Sa compagne arrive ensuite avec la recette de la semaine. Les cambrioleurs prennent alors la fuite et rejoignent leurs complices pour partager le butin.

Les suspects sont repérés grâce aux appels téléphoniques passées cette nuit-là

Bien que cagoulés une description approximative des agresseurs est réalisée à l’aide d’un voisin. Il avait remarqué des rôdeurs un peu plus tôt dans la nuit. Le SRPJ de Montpellier remonte aux suspects grâce au bornage téléphonique. Tous les appels téléphoniques passés dans le secteur et au Cap d'Agde cette nuit-là sont minutieusement examinés. Un travail de fourmi. Les auteurs et leurs complices sont identifiés. Certains sont connus de la justice pour trafic de stupéfiants.

Des repérages avaient réalisées 

L’un des deux suspects, le plus âgé de tous (43 ans) issu de la communauté turque est interpellé à Paris deux ans après les faits, en novembre 2016. Il est alors en possession de 17.000 euros en liquide. Il menait la belle vie. Il venait d’acheter une Porsche Panaméra d’une valeur de 49.000 euros.  Il reconnait au cours de sa garde à vue sa participation et dénonce ses complices. Ils sont interpellés à leur tour deux jours après grâce à ses ces révélations

Deux  autres complices reconnaissent les faits

Au cours d’une confrontation générale dans le bureau du juge d’instruction, ce dernier identifie tous ces complices, sauf les trois femmes. 

Les braqueurs étaient bien informés. Ils avaient eu connaissance, par d’anciens salariés et des proches du commerçants de la présence du coffre-fort au domicile de ce dernier dans lequel il entreposait chaque soir la recette de la journée. 

Le degré d’implication est différent pour les huit prévenus. Cinq d'entre eux réfutent les accusations. Ils risquent jusqu'à dix ans de prison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess