Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

1/8e de finale de la Coupe du Monde : une agression dans un bar d'Orléans

dimanche 1 juillet 2018 à 19:04 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

Trois hommes ont été interpellés après une agression dans un bar de la rue de Bourgogne ce samedi à Orléans. Pour le moment, quatre victimes se sont déclarées.

Après l'agression, les policiers ont récupéré les images de la vidéosurveillance
Après l'agression, les policiers ont récupéré les images de la vidéosurveillance © Radio France - Cyrille Ardaud

Orléans, France

La grande fête des huitièmes de finale de la Coupe du Monde a été un peu gâchée ce samedi à Orléans. Alors que des centaines de supporters se sont réunis dans le bar Mc Ewans rue de Bourgogne pour suivre le match France-Argentine, huit hommes font irruption.

A Orléans pour profiter de bières moins chères

Les faits se sont produits juste après la mi-temps. Ces huit individus âgés de 22 à 27 ans sont des supporters du PFC. Officiellement, ils sont à Orléans pour "profiter des bières moins chère à Orléans qu'à Paris" selon Céline Visiedo, la substitut du Procureur de la République.

En réalité, selon les premiers éléments de l'enquête ils ont fait le déplacement avec la volonté d'en découdre. Immédiatement après leur arrivée, ils se dirigent vers le sous-sol du bar et agressent un homme d'une cinquantaine d'années qui est blessé au cou. Les coups de poings et de pieds fusent. La raison exacte de l'agression n'est pas connue pour le moment.

Trois victimes et quatre blessés

Dans la rixe, deux serveurs de l'établissement sont blessés. Une quatrième victime s'est déclarée : la gérante. Elle n'est pas blessée mais déplore les dégâts. Les blessés n'ont pas consulté de médecins, il est donc impossible de dire leur état de santé. D'autres victimes peuvent toujours se déclarer, précise la substitut du Procureur.

Dans le bar en revanche, les dégradations sont conséquentes : il y a eu des tables et des chaises lancées, des jets de verres et de bouteilles...

Trois des huit agresseurs présumés ont été interpellés. Ils ont en moyenne 0,8 grammes d'alcool par litre de sang. Ce dimanche soir, ils sont toujours en garde à vue, et doivent être jugés lundi en comparution immédiate.