Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Igny : un policier agressé deux fois coup sur coup en sortant d'une soirée avec d'anciens collègues

mercredi 22 novembre 2017 à 12:17 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Un policier s'est fait agresser deux fois, coup sur coup, alors qu'il repartait d'une soirée avec d'anciens collègues. Il se trouvait à bord de sa voiture avec sa famille. Il a été roué de coups. Le procureur précise que rien n'indique que les agresseurs savaient que l'homme était policier.

Police
Police © Maxppp -

Igny, France

Un policier était venu en famille, avec sa femme et ses enfants, dimanche à Igny dans l'Essonne pour passer une soirée avec d'anciens collègues. Sur le trajet du retour, le policier qui travaille dans un autre département, se fait bloquer par une voiture à un rond-point. Plusieurs personnes sortent de la voiture et frappent le père de famille avant de prendre la fuite.

L'homme s'arrête quelques minutes plus tard sur une aire de repos. A ce moment-là, la même voiture s'arrête à côté d'eux. Le père de famille est à nouveau pris à partie. Les agresseurs voulaient, semble-t-il, récupérer un blouson pris par erreur par le père de famille lors de la première altercation.

Le parquet précise que les agresseurs étaient cinq dans la voiture mais que tous n'ont pas pris part au tabassage. Il indique aussi que rien pour l'instant ne permet de dire clairement que l'homme avait été reconnu comme étant un ancien policier du département.

Le policier s'est vu prescrire 30 jours d'ITT. (incapacité totale de travail). L'enquête a été confiée à la sûreté départementale de l'Essonne.