Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Il a échappé pendant douze ans à la justice : un homme de 55 ans confondu grâce à un contrôle routier

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Un homme de 55 ans, originaire du Doubs, a été interpellé mardi en Saône-et-Loire. Il était recherché depuis douze ans pour violences sur sa femme, et agressions sexuelles sur ses enfants. Mais il avait fui en Suisse pour échapper à sa peine de prison.

Le palais de justice de Besançon (Doubs).
Le palais de justice de Besançon (Doubs). © Radio France - Christophe Mey

Il avait été surnommé à l'époque, le "tortionnaire domestique" : un homme de 55 ans, originaire du Doubs, a été interpellé mardi en Saône-et-Loire. Il était recherché pour violences sur sa femme et agression sexuelle sur ses enfants : des faits qui se sont passés à Orchamps-Vennes, entre 2000 et 2002. Il avait été condamné en son absence, puisqu'il s'est enfui en Suisse pour échapper à sa peine.

Confondu pendant une simple contrôle routier 

C'est en vérifiant les fichiers des personnes recherchées, que les gendarmes réalisent que cet homme fait l'objet d'un mandat d'arrêt européen. Il doit purger une peine de prison de cinq ans. Il ne l'a jamais exécutée, puisqu'il a fui de la Suisse, avant son procès, a refait sa vie, toujours de l'autre côté de la frontière. 

Puis, il y a quelques années, il revient s'installer en France, pensant sans doute qu'il y avait prescription, dit Etienne Manteaux, le procureur de la République de Besançon. Mais la justice a continué à le rechercher. Il a donc été placé en détention provisoire, il a 10 jours pour faire appel de sa peine de prison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess