Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Attentat mortel à Strasbourg sur le marché de Noël

Il annonce sur Facebook vouloir commettre un attentat : l'un des frères de Cherif Chekatt arrêté à Strasbourg

L'un des frères de Cherif Chekatt, l'auteur de l'attentat de Strasbourg, a été interpellé par la police ce vendredi après-midi. Malek Chekatt avait posté sur Facebook des messages laissant entendre qu'il allait commettre un attentat.

Cherif Chekatt, l'auteur de l'attentat de Strasbourg, le 11 décembre 2018.
Cherif Chekatt, l'auteur de l'attentat de Strasbourg, le 11 décembre 2018. © Maxppp - Alexandre Marchi

Strasbourg, France

Le frère aîné de Cherif Chekatt, l'auteur de l'attentat de Strasbourg le 11 décembre 2018, a été arrêté vendredi après-midi vers 16h à Strasbourg. Quelques heures plus tôt, Malek Chekatt avait publié un message sur Facebook avec la photo de cinq armes et d'un gilet pare-balle, installés sur un canapé et des messages ambigus laissant entendre que l'homme pourrait se servir de ces armes : "Ce soir, je fais la une de BFM, à 18h30 précise. Tout est planifié". "Tout est prêt je demande à mes contacts de garder le silence jusqu'à 18h30 ce soir." 

Les mêmes propos que son frère avant l'attentat du 11 décembre

Le post a été supprimé depuis mais sur les réseaux sociaux, certains ont fait des copies d'écran. Ces propos sont quasi similaires à ceux que son frère aurait tenu à un ami avant de commettre l'attentat en plein marché de Noël de Strasbourg.

Le frère de Cherif Chekatt avait publié d'autres messages dans la foulée, laissant entendre qu'il ne faut pas le prendre au sérieux : "Mince on est le premier mars et pas le premier avril". Il a ensuite interpellé par la police à son domicile Malek Chekatt, âgé de 37 ans, est en garde à vue à Strasbourg. Selon nos informations, les armes sur la photo pourraient être factices.

Le soir de l'attentat de Strasbourg le 11 décembre 2018, cet homme s'était présenté de lui-même au commissariat. Il avait été placé en garde à vue, comme ses parents et un autre frère, avant d'être relâché sans poursuite.

L'attentat de Strasbourg a fait 5 morts et 10 blessés. Le tueur, Cherif Chekatt, avait été abattu par la police après 48 heures de traque à Strasbourg. L'attaque avait été revendiquée par l'organisation Etat islamique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu