Faits divers – Justice

Il cultivait du cannabis dans son champ : neuf kilos de plants détruits par les gendarmes

Par Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme-Ardèche jeudi 17 avril 2014 à 21:27

L'homme de 56 ans cultivait du cannabis dans son champ, il a été dénoncé aux gendarmes via un courrier anonyme.
L'homme de 56 ans cultivait du cannabis dans son champ, il a été dénoncé aux gendarmes via un courrier anonyme. © Corbis

Cet habitant du Grand-Serre a été condamné ce jeudi par le Tribunal correctionnel de Valence à trois mois de prison avec sursis. Il avait été interpellé par les gendarmes du nord Drôme après une lettre anonyme.

Dénoncé par une lettre anonyme

Il a 56 ans une grosse barbe et un air de père tranquille. À la présidente du Tribunal correctionnel de Valence, il déclare sans rougir que fumer de l'herbe "c'est une habitude, (il) ne boit pas d'alcool" . Il en fait même profiter ses amis "gratuitement" en soirée. "C'est convivial !" . Ce qui l'est moins c'est la lettre anonyme reçue par les gendarmes à l'automne 2013. La missive l'accuse de "cultiver de l'herbe et de la vendre alors qu'il vit du RMI" (revenu minimum d'insertion). Il défend être à la tête d'un trafic lucratif. Les gendarmes du nord Drôme ne mettent pas longtemps à le retrouver car il est dit textuellement qu'il habite Le Grand-Serre.

Des plants, des feuilles, de la résine et des armes

Les militaires interviennent en novembre. Selon le procès verbal, ils ont saisi et détruits neuf kilos de plants et de feuilles de cannabis et de la résine de confectionnée chez lui. Il disposait pour cela de tout le matériel nécessaire, ainsi que des armes qui ont été aussi saisies. Le quinquagénaire reconnaît pratiquer cette culture depuis quatre ans, au bout de son terrain agricole. La surface, en fait, appartient à sa femme et il cultive également le jardin à la maison pendant qu'elle travaille.

"Tournez la page du cannabis !"  —La présidente du Tribunal.

Devant les juges et le procureur, il essaie de se racheter une conduite. Il reconnaît que depuis qu'il a arrêté de fumer c'est différent. Son avocat ne veut pas qu'il passe pour un dealer mais bien pour un soixante-huitard qui en fait profiter ses amis. Le défense conteste les neuf kilos d'herbe et affirme que les enquêteurs ont pesé la plante dans son intégralité : "seule la feuille provoque un effet stupéfiant !" . Des armes ont été saisies par les gendarmes ? Mais il en avait le permis ou bien il s'agissait d'armes de collection. Pas convaincu de la rédomption du prévenu, le procureur de la République requiert six mois de prison, la confiscation de la drogue et des armes. Il est finalement condamné à trois mois et la présidente donne un ultime conseil à cet homme de 56 ans : "tournez la page du cannabis !".