Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Il dérobe un avion, survole Perpignan en rase-motte et se crashe dans un champ

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu

Un petit avion bimoteur s’est écrasé en pleine nuit sur la commune de Corneilla-del-Vercol (Pyrénées-Orientales). Le pilote, qui était seul à bord, est décédé. L'avion a été volé à un centre d'apprentissage basé à l'aéroport de Perpignan.

L'avion volé qui s'est crashé prés de Perpignan serait un Piper PA44 (Photo d'illustration)
L'avion volé qui s'est crashé prés de Perpignan serait un Piper PA44 (Photo d'illustration) - Alan Wilson

De nombreux témoins racontent la même scène aux quatre coins de l’agglomération de Perpignan : entre 3 et 4 heures du matin, ils ont entendu ou observé un petit avion qui volait à très basse altitude au-dessus des habitations. 

"Nous avons immédiatement compris que c’était anormal de voir un avion voler aussi bas, surtout qu’il y avait une tramontane déchaînée", raconte Bruno, un ambulancier qui a assisté à la scène. "Nous l’avons suivi des yeux pendant de longues minutes : il a effectué une boucle au-dessus de Canet, puis Cabestany et Elne. Nous l’avons ensuite perdu de vue". Et pour cause : l’appareil s’est crashé dans un champ à un kilomètres au sud du village de Corneilla-del-Vercol.

Témoignage de Bruno, ambulancier

Selon une source proche de l’enquête, l’impact aurait été d’une grande violence. L’avion se serait entièrement désintégré. Sur le coup, l'accident est passé inaperçu, et l'alerte n'a été donnée qu'au lever du jour.

Selon nos informations, l’avion était un petit bimoteur « Piper PA44 » appartenant à Aéro Pyrénées, un centre de formation basé sur le site de l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes. L’appareil a été dérobé pendant la nuit par un individu qui a pénétré sur les lieux en franchissant un grillage. Le vol est passé inaperçu : la tour de contrôle est inoccupée pendant la nuit. 

L'avion a été volé alors qu'il était garé sur un parking, devant un atelier. Il n'y a pas besoin de clefs pour faire démarrer ce type d'appareil. Cependant, une procédure assez technique est nécessaire pour le faire décoller.

Pour l’heure, le pilote n’aurait pas encore été identifié. Une autopsie doit avoir lieu vendredi. Mais selon un spécialiste joint par France Bleu Roussillon, il s’agit sans doute d’une personne chevronnée. "Pour décoller avec ce type d’avion tout seul, lorsqu’il y a 50 nœuds de vent comme la nuit dernière, il faut un bon niveau de vol."

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie de Perpignan. Des expertises techniques, notamment menées par le BEA (Bureau d'Enquête et d'Analyses pour la sécurité de l'aviation civile) sont en cours, pour comprendre mieux les circonstances du crash. Entre accident ou acte volontaire, le Parquet de Perpignan indique n'exclure aucune hypothèse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu